Grève tournante : le rail fortement perturbé lundi, la province de Liège à l'arrêt

30/11/14 à 09:30 - Mise à jour à 15:09

Source: Belga

La SNCB s'attend ce lundi, seconde journée des grèves tournantes, à de fortes perturbations sur son réseau. Les actions, prévues dans les provinces de Liège, Namur, Flandre orientale et Flandre occidentale, risquent, "de par leur répartition géographique et la configuration du réseau, de créer des perturbations qui pourraient avoir des répercussions aux niveaux national et international".

Grève tournante : le rail fortement perturbé lundi, la province de Liège à l'arrêt

© Belga

Les provinces les plus touchées devraient être celles de Luxembourg, Liège, Namur, Brabant wallon, Flandre Orientale et Flandre Occidentale, indique la SNCB.

La société dit regretter que cette grève puisse perturber les trajets et projets de ses voyageurs et leur conseille dès lors de ne pas compter uniquement sur les trains pour se déplacer entre ce dimanche 30 novembre à 22h00 et ce lundi 1er décembre jusqu'au dernier train.

La SNCB indique qu'elle fera le maximum pour tenir sa clientèle informée, en temps réel et de façon détaillée, sur la circulation des trains via le planificateur de voyage, le site internet de la SNCB (www.sncb.be), l'application SNCB, les moniteurs et tableaux d'affichage en gare et aussi, exceptionnellement, par son compte twitter @SNCB.

Concernant le trafic international, les usagers sont invités à visiter le site SNCB Europe, www.sncb-europe.com.

Les chemins de fer belges mettront "tout en oeuvre pour rétablir le service des trains dans les plus brefs délais", assurent-ils.

La province de Liège à l'arrêt

La province de Liège sera à l'arrêt lundi lors de la grève tournante, annoncent jeudi la CSC et la FGTB. L'activité économique tournera plus qu'au ralenti, avec le blocage de zonings, de galeries commerçantes, d'entreprises, du transport, etc.

"Nous ne faisons pas grève par plaisir, nous n'avons pas le choix, les moyens d'écoute sont inexistants. Le gouvernement a estimé qu'il pouvait choisir le restaurant, le menu, l'heure, tandis que nous pourrions seulement choisir la place à table", a regretté jeudi Jean-François Ramquet, secrétaire régional de la FGTB Liège-Huy-Waremme lors d'une conférence de presse pour annoncer la couleur quant à la grève tournante qui mobilisera la province de Liège lundi.

Les représentants de la CSC et de la FGTB, la CGSLB n'étant pas présente, ont annoncé qu'il fallait s'attendre à de fortes perturbations au niveau des transports en commun, des écoles, des administrations publiques, du secteur bancaire, des grandes galeries commerçantes et des entreprises.

Des piquets seront notamment installés au niveau des principaux zonings liégeois, dont Herstal (Hauts-Sarts), Villers-le-Bouillet, Flémalle et le Sart-Tilman. L'aéroport de Liège, les intercommunales, ainsi que des entreprises comme Ikea, Ethias, AB InBev, Techspace Aero, la FN ou encore Derkenne-Couline seront à l'arrêt.

"Toutes les écoles seront touchées à des degrés divers", a ajouté Jean-Marc Namotte, secrétaire fédéral de la CSC Liège-Huy-Waremme. "Il y aura des enseignants grévistes et les étudiants auront du mal à se rendre à l'école à cause des problèmes de mobilité."

Grèves tournantes : Les axes routiers autour de Bruxelles particulièrement sous pression lundi

La grève tournante de lundi aura également des répercussions sur le trafic. Le Centre flamand de la circulation prévoit ainsi des files supplémentaires autour de Bruxelles et de Gand.

Etant donné les problèmes attendus sur le réseau ferroviaire, la pression devrait être accrue sur les autoroutes, surtout sur la E40 depuis Gand vers Bruxelles, sur la E40 depuis Liège et Louvain et Bruxelles et sur les axes en provenance de Wallonie vers la capitale (R0 depuis Waterloo et E411). L'heure de pointe devrait ainsi commencer plus tôt que d'habitude, indique le centre. La circulation sera également très dense aux alentours de Gand sur les E17 et E40.

En savoir plus sur:

Nos partenaires