Grève sur un site de la SNCB: Bruxelles et Schaerbeek à l'amende

03/09/14 à 08:57 - Mise à jour à 08:57

La Ville de Bruxelles et Schaerbeek ont été condamnées à une astreinte de 10.000 euros par jour où elles ne font pas lever une grève menée par des employés de la firme BM&S, un sous-traitant de la SNCB.

Grève sur un site de la SNCB: Bruxelles et Schaerbeek à l'amende

La Ville de Bruxelles et Schaerbeek ont été condamnées à une astreinte de 10.000 euros par jour où elles ne font pas lever une grève d'un sous-traitant de la SNCB. © Belga

Une ordonnance du tribunal de première instance condamne la Ville de Bruxelles et Schaerbeek à une astreinte de 10.000 euros par jour où elles ne font pas exécuter par la police une précédente ordonnance du même tribunal imposant la levée d'une grève menée par des employés de la firme BM&S, un sous-traitant chargé du nettoyage des trains et des graffitis à l'atelier SNCB de Schaerbeek, peut-on lire mercredi dans L'Echo.

Une telle décision, judiciaire contre exécutif, est unique dans le cas d'une grève, selon l'avocat de BM&S, Me Pierre Grégoire, cité par L'Echo.

Le 28 août dernier, la direction de BM&S avait obtenu une ordonnance du tribunal de première instance de Bruxelles imposant la levée du piquet de grève pour permettre aux employés qui le désiraient de retourner au travail. "Mais la police refuse d'assister l'huissier pour faire exécuter ce jugement", commente Pierre Grégoire. Et le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) ne souhaite pas s'immiscer dans un conflit social.

La deuxième ordonnance du tribunal, qui enjoint à la Ville de Bruxelles de faire appliquer le premier jugement sous peine d'une astreinte de 10.000 euros, a été signifiée mardi aux autorités de Bruxelles et de Schaerbeek.

Une quinzaine de travailleurs de la firme BM&S, basés à l'atelier SNCB de Schaerbeek, sont en grève depuis le 21 août. Ils protestent contre le licenciement pour faute grave de deux délégués syndicaux, accusés de corruption, et l'arrêt du contrat de trois intérimaires.

En savoir plus sur:

Nos partenaires