Grève sur les rails le 30 juin

17/06/14 à 16:23 - Mise à jour à 16:23

Source: Le Vif

La CGSP Cheminots a annoncé mardi qu'elle débraierait le 29 juin à 22h00 pour 24 heures en raison "d'inquiétudes du personnel sur, d'une part, leur avenir et, d'autre part, la qualité des emplois au sein des chemins de fer belges".

Grève sur les rails le 30 juin

© BELGA

Le syndicat regrette l'inertie de la direction "en matière de recrutement malgré une accumulation préoccupante des jours de liberté (plus d'un million! )". Cela représente 651.851 jours de congé en retard, côté SNCB, 289.894, du côté d'Infrabel, et 92.727, du côté de HR Rail, soit en moyenne 36,59 jours de retard en moyenne pour les agents du groupe.

"Les jours de repos manquent pour les cheminots. La santé des travailleurs risque ainsi d'être mise à mal, constituant de là un problème de sécurité pour les usagers", a souligné Michel Abdissi, secrétaire général de la CGSP Cheminots. "Nous avons déjà tiré la sonnette d'alarme, car chaque année, on assiste à 1.500 embauches, mais aussi à 3.000 départs. Nous sommes aujourd'hui 35.000 mais si cela continue à ce rythme là, nous ne serons plus que 30.000 dans deux ans", prévient le syndicaliste. La CGSP dénonce également la manière dont a été traité le nouveau plan de transport qui sera mis en place en décembre 2014. "Sans le moindre contrat de gestion, il reflète un manque d'ambition pour les chemins de fer belges."

"La CGSP/ACDOD ne peut que déplorer le peu d'initiatives prises par le CEO dans ces matières et émet des doutes quant à leur réelle volonté d'aboutir à des solutions tangibles". L'organisation syndicale a dès lors annoncé que tous les arrêts de travail menés par le personnel entre le 29 juin 22h00 et le 30 juin 22h00 seront couverts. Ces actions perturberont la circulation des trains sur l'ensemble du réseau ferroviaire, prévient la CGSP. La CSC n'a pas encore précisé si elle participerait à l'action mais une décision devrait être prise lors du comité national du syndicat chrétien le 27 juin prochain, a ajouté Michel Abdissi.

Nos partenaires