Grève SNCB: le secteur privé a perdu de 100 à 150 millions

19/10/10 à 07:25 - Mise à jour à 07:25

Source: Le Vif

La grève des chemins de fer a provoqué des pertes de 100 à 150 millions d'euros pour le secteur privé, a indiqué lundi le directeur adjoint de la Fédération des Entreprises de Belgique (FEB), Bart Buysse.

Grève SNCB: le secteur privé a perdu de 100 à 150 millions

© Belga

La FEB estime que la grève à conduit à une perte de productivité de 10 à 15% dans le secteur privé belge. Soit un montant compris entre 100 et 150 millions d'euros. "Il s'agit d'une estimation globale", a expliqué Bart Buysse. "

Les perturbations dans le trajet domicile/travail, le transport de fret et les problèmes pour atteindre les clients ont été pris en considération." Les dommages économiques pour le secteur public et les coûts environnementaux dus aux files n'ont, par contre, pas été pris en compte.

Pour calculer le préjudice économique, la FEB s'est basée sur le PIB divisé par le nombre de jours de travail. "Le résultat a été adapté en fonction de la part du secteur privé dans l'économie, soit 80%. De cette manière, on peut évaluer le montant d'un jour de grève pour l'ensemble du secteur privé en fonction de l'impact de la grève." L'organisation patronale a constaté que les entreprises les plus touchées par cette grève étaient celles fortement dépendantes du réseau ferré, telles que les sociétés portuaires.

La CGSP Cheminots, de son côté, s'est déclarée satisfaite de la grève de lundi. Les actions ont été bien suivies, seuls 5 pc des trains ont roulé et 35 pc du personnel étaient en grève, selon le syndicat socialiste.

Situation quasi normale ce mardi matin

L'heure de pointe de mardi matin devrait se dérouler normalement, après les actions de grève menées lundi par une partie du personnel de la SNCB, a indiqué le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, Infrabel. Selon Infrabel, tout l'équipement ferroviaire a été remis en place et tout devrait bien se dérouler.

"Il n'y a évidemment pas de rétablissement immédiat mais les perturbations sont minimes. Deux ou trois trains ont toutefois été supprimés car ils ne se trouvaient pas au bon endroit", indique la porte-parole d'Infrabel.

Nouvelle action ce mardi après-midi

Mardi, entre 15h et 17h, une nouvelle action pacifique aura lieu à la gare de Bruxelles-midi, menée cette fois par le syndicat autonome des conducteurs de train. Il revendique notamment une meilleure sécurité sur le rail belge ainsi que des conditions de travail supérieures pour les conducteurs de train. L'heure de pointe de fin de journée pourrait être perturbée à la suite de l'action.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires