Grève SNCB : déjà plus de 12.000 trains annulés, nouvelle réunion demain

02/06/16 à 16:43 - Mise à jour à 16:55

Source: Belga

Plus de 12.000 trains ont déjà été supprimés depuis le début de la grève spontanée sur le rail qui a débutée mercredi dernier, ressort-il des chiffres du gestionnaire de l'infrastructure, Infrabel. Les trains d'aujourd'hui/jeudi ne sont pas encore comptabilisés. A titre de comparaison, sur toute l'année 2015, 22.947 trains ont été supprimés.

Grève SNCB : déjà plus de 12.000 trains annulés, nouvelle réunion demain

© Belga

Mardi était le jour le plus touché par la grève, avec 2.642 trains supprimés et 5.627 minutes de retard. Il s'agit du seul jour pour lequel un préavis de grève a été déposé. Pour le reste, il s'agit d'une grève sans préavis qui touche surtout la Wallonie. Hier/mercredi, 1.664 trains ont été supprimés. Le trafic ferroviaire a également été perturbé aujourd'hui/jeudi. Quelque 85% des trains roulaient en Flandre aux environs de 15h00, 30% en Wallonie. La SNCB s'attend encore à des perturbations demain/vendredi, avec toujours plus de problèmes attendus de, vers et en Wallonie.

Une nouvelle réunion de conciliation prévue vendredi matin

Les directions des chemins de fer ont accepté de programmer une nouvelle réunion avec les syndicats, a indiqué jeudi vers 16h30 Marianne Lerouge, responsable générale du secteur rail de la CSC Transcom. "Hier/mercredi, nous nous étions quittés sans accord et sans nouvelle date de réunion. Mais nous voulons trouver une solution. On a donc demandé une nouvelle réunion", a rapporté Mme Lerouge après s'être concertée avec sa base.

La nouvelle réunion est prévue vendredi matin au siège de HR Rail. En attendant, la CSC Transcom n'appelle pas ouvertement à la grève mais continue à couvrir ses militants grévistes.

La circulation sur le rail est perturbée depuis plus d'une semaine, surtout en Wallonie, en raison d'une grève spontanée des cheminots, qui protestent contre la décision des directions des chemins de fer de diminuer leurs "jours de crédit", sorte de jours de récupération.

La circulation des trains reste compliquée en Wallonie

La circulation des trains reste difficile à l'approche du début de l'heure de pointe du soir, notamment dans le Hainaut, indique la SNCB vers 15h30. A peine 30% du trafic global est assuré en Wallonie et 85% en Flandre, précise Infrabel, le gestionnaire de l'infrastructure. Seules quatre cabines de signalisation sont à l'arrêt.

Il est possible de relier Bruxelles à Liège en passant par Landen, une navette étant prévue entre Landen et la cité ardente, signale la SNCB. A partir de Liège, il est possible de rejoindre Maastricht et Gouvy (un train sur deux dans les deux cas) ainsi que Namur (un train par heure). Rien ne roule vers Welkenraedt.

Entre Namur et Dinant et entre la capitale wallonne et Ciney, un train sur deux circule. Il en est de même entre Namur et Bruxelles mais dans ce cas, la situation évolue d'heure en heure, précise la SNCB. Entre Namur et Liège et entre Namur Bruxelles, plus d'un train sur deux circule, ajoute Infrabel.

Par ailleurs, quelques trains circulent entre Dinant et Bertrix et entre Bertrix et Athus. Les axes Arlon-Libramont et Libramont-Ciney ne sont pas desservis pour le moment. Des trains circulent entre Leuven et Ottignies (deux trains sur trois) et entre Ottignies et Charleroi (un train sur deux).

Une navette de trains roule depuis jeudi matin entre Bruxelles et Charleroi et entre Charleroi et Namur. Elle dessert toutes les gares toutes les heures et demi environ. Rien ne circule pour l'instant ni entre Charleroi et Couvin, ni vers Erquelinnes, ni entre Mons et Namur. Rien ne circule non plus du côté de Mons, Ath et Tournai (notamment au départ de Bruxelles).

En savoir plus sur:

Nos partenaires