Grève : le rail, les TEC et la STIB toujours perturbés

22/04/15 à 16:02 - Mise à jour à 16:25

Source: Belga

La circulation sur le rail mercredi après-midi reste extrêmement perturbée en raison du mouvement de grève au sein des services publics, initié par la CGSP. La situation est ainsi similaire à ce que l'on a connu durant la matinée, a fait savoir la SNCB.

Grève : le rail, les TEC et la STIB toujours perturbés

© Belga

Environ 5% des trains circulent. Les grandes villes ne sont pas accessibles par voie ferroviaire et les quelques trains qui font de la résistance sont surtout de petits trains locaux, concentrés en Flandre.

Les gares de Bruxelles-Nord et Central sont en outre fermées au public. Les trains internationaux ne roulent, par ailleurs, pas dans notre pays.

L'Eurostar s'arrête à Lille-Europe et ne circule pas jusque Bruxelles-Midi. Les Thalys sont, eux, complètement à l'arrêt.

TEC: grande disparité de suivi de la grève

La grève est suivie de manière très disparate par les travailleurs du TEC des différentes provinces.

En Brabant wallon, 14 % des bus prévus à partir du dépôt de Baulers sont de sortie (86% sont restés au dépôt sur tout le Brabant wallon). Par ailleurs, tous les loueurs, ce qui représente 40% du réseau du TEC BW, circulent, dont notamment les lignes Conforto reliant Louvain-la-Neuve à Bruxelles.

Au TEC Namur-Luxembourg, des piquets de grève sont apparus dans de nombreux dépôts paralysant également les bus des loueurs. Très peu de services sont finalement assurés. A Charleroi, peu de véhicules ont quitté le dépôt de Jumet. Les autres dépôts sont également à l'arrêt. Seuls quelques trams circulent sur les lignes M3 et M4 et les navettes de bus vers l'aéroport sont assurées.

Au TEC Hainaut, seuls les services assurés par des loueurs dans les zones rurales sont moins perturbés.

Enfin, au TEC Liège-Verviers, les autobus du dépôt de Stembert circulent. Les bus privés circulent aussi, bien que ceux-ci soient limités à la périphérie dans la région liégeoise. La question de la limitation des lignes à la périphérie de Liège a provoqué l'incompréhension d'un jeune voyageur de la ligne 65 Beaufays-Liège, a indiqué RTL-TVI dans son journal de 13h00.

"Malgré toutes nos communications à ce sujet, le voyageur s'est fait surprendre lorsque le bus s'est arrêté à hauteur de Chênée", indique un porte-parole du TEC. "La limitation à la périphérie liégeoise est également rappelée par les conducteurs avant chaque départ de voyage. De plus, le voyageur a également la possibilité, à quelques mètres de ce dernier arrêt et quelques minutes après son débarquement, de reprendre un bus dans l'autre sens afin de revenir à son point de départ", ajoute le porte-parole.

Le réseau Stib toujours fortement perturbé

Le réseau de la Stib était toujours fortement perturbé mercredi à 16h00 en raison de la grève des services publics initiée par la CGSP. Seule une quinzaine de lignes sont partiellement desservies, indique la société sur son site internet.

Les métros circulent sur les lignes 1 et 5. Du côté des trams, les voyageurs peuvent compter sur les lignes 3, 4, 7, 82 et 92. Enfin, en ce qui concerne les bus, le service est partiellement assuré sur les lignes 12 (depuis et vers l'aéroport), 13, 21, 29, 71, 78, 87 et 95. La Stib précise que la circulation d'au minimum la moitié des véhicules sur ces différentes lignes est assurée par rapport à un jour normal. Toutes les autres lignes ne sont pas exploitées.

En savoir plus sur:

Nos partenaires