Grève: le point sur la circulation des trains et des bus

01/06/16 à 18:33 - Mise à jour à 22:28

Source: Belga

Mercredi, aux environs de 16h00, en début d'heure de pointe, sept trains sur dix roulaient sur les axes ferroviaires les plus importants en Flandre. En Wallonie, seuls quatre trains sur dix circulent, indique le gestionnaire de l'infrastructure Infrabel. "La situation évolue en fonction des piquets de grève, surtout dans le Hainaut", signale Nathalie Pierard, porte-parole de la SNCB.

Grève: le point sur la circulation des trains et des bus

© BELGA

La SNCB a averti ses usagers mercredi que le trafic serait encore perturbé jeudi en raison des actions syndicales. Il sera "fortement perturbé" dans le sud du pays et les perturbations seront "limitées" dans le nord du territoire.

La circulation des trains du côté wallon est troublée depuis jeudi dernier bien que la situation se soit quelque peu améliorée ce mercredi. Mardi en revanche, le trafic était perturbé dans tout le pays en raison de l'appel à la grève nationale. La SNCB invite ses clients à suivre les canaux d'informations pour se déplacer, via le site letrain.be, ses comptes Facebook et Twitter, l'application et les annonces effectuées dans les gares.

A la suite des actions des syndicats, le trafic de trains est perturbé depuis près d'une semaine. Sur la ligne Ostende-Gand-Bruxelles, neuf trains sur dix circulent. Entre Anvers et Bruxelles, c'est cinq trains sur 10. Sur la ligne Liège-Louvain-Bruxelles, 45% des trains roulent mais ne circulent pas en Wallonie et s'arrêtent donc à Louvain. Quatre trains sur dix circulent vers l'aéroport.

La circulation des trains est quasi-nulle dans le Hainaut, ajoute la porte-parole de la SNCB. "Ailleurs, cela roule partout avec des fréquences nettement moins élevées" qu'à l'habitude. "Cela ne va certainement pas s'améliorer pendant le reste de l'heure de pointe", précise Frédéric Petit, porte-parole d'Infrabel. "La situation est semblable à celle de la semaine passée". Les perturbations étaient plus importantes mardi, jour d'action nationale dans les services publics.

Les perturbations sur le réseau TEC se prolongeront jeudi et vendredi

Les perturbations sur le réseau TEC en Wallonie se poursuivront ces jeudi et vendredi, a fait savoir le groupe TEC dans un communiqué mercredi en fin d'après-midi. La société régionale wallonne des transports s'attend à des perturbations "au moins aussi importantes que celles connues mercredi". Une nouvelle assemblée générale aura lieu vendredi à 14h00.

A 16h00 mercredi, la circulation des bus TEC était toujours fortement perturbée partout en Wallonie à l'exception des provinces de Luxemboug et de Brabant wallon, en raison des actions syndicales des services publics prolongées jusqu'à vendredi. La direction du groupe TEC a d'ailleurs déploré la situation de blocage de ses dépôts "empêchant les travailleurs non-grévistes d'assurer le service aux clients, en particulier les étudiants en examens". Aucun bus ne circule en province de Liège, à l'exception de la région Verviers-Eupen. Aucun bus ni métro ne circule par ailleurs dans la région de Charleroi à cause des piquets de grève présents dans les différents dépôts. "Seuls deux bus circulent sur la ligne A", précise le département communication des TEC.

A Mons, seuls 4% des services sont assurés; à Eugies, à peine un véhicule sur 10 circule. Dans la région du centre, toutes les lignes sont supprimées. En Hainaut occidental, les perturbations se font moins sentir avec quelque 70% des services qui sont assurés. En province de Namur, un tiers des voyages sont maintenus. En ce qui concerne la province de Brabant wallon, 82% des bus circulent. Enfin, la province de Luxembourg est la moins impactée par les actions syndicales avec 92% des voyages qui sont assurés. Les 900 circuits de transport scolaire vers l'enseignement ordinaire et spécialisé sont par contre tous assurés. Les voyageurs sont invités à s'informer via le site infotec.be ou via les réseaux sociaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires