Grève : entrées de Bruxelles bloquées, transports publics paralysés

22/12/11 à 06:55 - Mise à jour à 06:55

Source: Le Vif

Les syndicats ont mis en place des barrages filtrants dès 7 heures ce jeudi matin à différentes entrées de Bruxelles. Le trafic ferroviaire est totalement paralysé. Aucun tram, bus ou métro de la STIB ne circule. Enfin, la grève a également débuté cette nuit pour les chauffeurs des réseaux TEC et De Lijn. Par contre, Brussels Airport fonctionne normalement.

Grève : entrées de Bruxelles bloquées, transports publics paralysés

© Thinkstock

En marge de la grève touchant la fonction publique ce jeudi, des barrages filtrants ont été mis en place par les syndicats, sur le coup de 7 heures, à différentes entrées de Bruxelles : sur l'E19 à Drogenbos (sud-ouest) et sur l'E411 à Delta (Auderghem, sud-est), ce qui occasionne de nombreux embarras.

Quelque 150 kilomètres d'embouteillages sont signalés sur les autoroutes belges, à 7h55, selon Touring. La situation, qui n'est pour l'instant pas encore anormale, devrait sensiblement se compliquer ente 8h et 8h30, selon le Vlaams Verkeerscentrum.

Des files ont été constatées aux endroits habituels aux abords de la capitale ce matin, notamment sur l'E40 à partir de Haasrode depuis Liège, à partir d'Alost depuis Ostende et sur l'E411 à partir d'Overijse.

Touring prévoyait quelque 350 kilomètres de bouchons, soit deux fois plus qu'un jeudi ordinaire.

SNCB paralysée

Le réseau de la SNCB est totalement paralysé ce matin, a indiqué Frédéric Pettit, porte-parole d'Infrabel. La grève de 24 heures suivie par les cheminots a officiellement débuté mercredi soir à 22 heures et doit normalement durer jusqu'à jeudi 22 heures, même si certains prévoient une possible prolongation du mouvement jusqu'à samedi.

Des piquets de grève ont été installés dès mercredi soir mais Infrabel ne connaissait pas leur localisation exacte ni leur nombre ce jeudi.

Pas assez de chauffeurs à la STIB
Les agents de la STIB présents dans les dépôts ce matin sont trop peu nombreux pour permettre la sortie d'un tram, d'un bus ou d'un métro et le trafic est donc également totalement à l'arrêt, selon Françoise Ledune, porte-parole de la STIB.

Si un nombre suffisant d'agents se présentent plus tard dans la journée, la société de transport en commun bruxelloise n'exclue pas la possibilité de permettre la circulation de certains métros.

Le TEC bloqué, sauf quelques lignes dans le Brabant wallon

Quasiment aucun bus du TEC ne circule ce matin sur les routes wallonnes, a indiqué le porte-parole de la société de transports en commun, Stéphane Thiery. "Comme on s'y attendait, la situation est bloquée et à l'exception de quelques lignes dans le Brabant wallon, la quasi-totalité du réseau est à l'arrêt", a-t-il précisé.

Selon Stéphane Thiery, aucune amélioration n'est attendue dans la journée.

De Lijn suit le mouvement
La grève de 24 heures a également débuté dans la nuit de mercredi à jeudi, à minuit, au sein de l'entreprise de transport public flamande De Lijn.

Les chauffeurs des sociétés privées qui travaillent en sous-traitance pour De Lijn suivront également le mouvement jeudi par solidarité, ce qui perturbera fortement le trafic.

L'aéroport de Bruxelles fonctionne normalement, celui de Liège non

L'aéroport de Bruxelles n'enregistre par contre aucune perturbation, a affirmé son porte-parole, Jan Van der Cruysse. "Brussels Airport fonctionne absolument normalement", a-t-il assuré.

Les syndicats avaient pourtant appelé à l'action les pilotes et le personnel de cabine. Une partie des aiguilleurs du ciel devaient également se joindre au mouvement, ce qui paralyse actuellement l'aéroport de Liège.

Pas de courrier dans une grande partie de la Wallonie

Le courrier ne sera pas distribué dans une bonne partie de la Wallonie, les centres de tri y étant bloqués. En Flandre et dans le Brabant, tant flamand que wallon, les centres de tri ont fonctionné mais on ignore actuellement si les facteurs distribueront le courrier. Les centres de tri de Liège et de Charleroi sont bloqués depuis mercredi soir, a indiqué un porte-parole de bpost.

Selon ce dernier, les centres de tri de Bruxelles, Anvers et Gand sont quant à eux restés ouverts. "La grande majorité des lettres et tous les paquets sont arrivés dans les bureaux de poste. Mais on ignore si les facteurs distribueront ce courrier", a-t-il nuancé.

La police en prison

La grève est bien suivie dans les prisons, a indiqué Luc Neirynck (CSC). "Entre 80 et 85 pc des gardiens sont en grève", a-t-il précisé. Aucun incident n'était signalé jeudi matin, les gardiens grévistes étant remplacés par des policiers, a encore déclaré le représentant du syndicat chrétien.

La journée de ce jeudi sera marquée par une grève du secteur public de grande échelle. Les syndicats avaient appelé au mouvement pour protester contre la réforme des pensions portée par le ministre en charge du dossier, Vincent Van Quickenborne (Open Vld).

La grève touchera notamment l'ensemble des transports publics du pays, mais aussi bpost, l'enseignement, la justice, les prisons, etc.

Peu avant 6 heures, l'impact sur la circulation routière restait toutefois très limité, avec seulement 8 kilomètres de files sur les routes belges selon Touring.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires