Grève du zèle et retards attendus à l'aéroport de Charleroi

09/06/16 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Belga

(Belga) Le front commun syndical de la police en charge du contrôle des frontières à l'aéroport de Charleroi mène, jeudi après-midi, une grève du zèle destinée à souligner, notamment, le manque d'effectifs et de moyens dont souffre ce service.

Cette action, qui a démarré à midi, doit se poursuivre jusqu'à 16h00, et pourrait retarder certains les vols jusqu'à 19h00. Le porte-parole de l'aéroport, Vincent Grassa, précise que la tranche horaire la plus impactée devrait se situer entre 15 et 16h00, quand quatre vols doivent décoller de Charleroi. Il est toujours conseillé aux passagers de se présenter trois heures avant le départ, en prévision des ralentissements que suscitera cette grève du zèle. Celle-ci est également soutenue, sur le fond, par les responsables de l'aéroport, indique Vincent Grassa, qui rappelle que la direction est déjà intervenue de son côté pour obtenir des renforts d'effectifs. Lors d'une même opération, la semaine dernière, les syndicats avaient rappelé que les effectifs policiers de l'aéroport sont déficitaires de 25 à 30% selon les catégories de personnel, alors que le nombre de contrôles ne cesse d'augmenter, comme le nombre de passagers et la charge des activités de la police. Si l'aéroport transporte six millions de passagers actuellement, on en attend neuf millions en 2020. Entre 2012 et 2015, le nombre de passagers extra-Schengen a augmenté de 40%, les dossiers administratifs de 49%, les passagers refoulés de 18% et les recherches judiciaires de 90%. Pour le front commun, outre le renforcement immédiat du personnel, la formation du personnel pour effectuer ces contrôles est nécessaire dans le respect du statut du personnel, tout comme des solutions destinées à améliorer l'infrastructure et l'installation du matériel, notamment informatique, manquant. (Belga)

Nos partenaires