Grève du rail - La loi autorise la désignation d'un conciliateur social à la SNCB, réfute le PS

18/12/15 à 13:18 - Mise à jour à 13:18

Source: Belga

(Belga) Le PS a appelé vendredi le gouvernement fédéral à rétablir le dialogue à la SNCB et à désigner un conciliateur social. Selon les socialistes francophones, la loi permet de prendre une telle initiative, contrairement à ce qu'avait défendu à la Chambre le ministre de l'Emploi Kris Peeters.

Grève du rail - La loi autorise la désignation d'un conciliateur social à la SNCB, réfute le PS

Grève du rail - La loi autorise la désignation d'un conciliateur social à la SNCB, réfute le PS © BELGA

"Il est de la responsabilité de toutes les parties en présence de tout faire pour éviter aux usagers du rail de subir les grèves annoncées par la CGSP et la CSC", a souligné le parti. L'article 136 de la loi du 23 juillet 1926 établit que le SPF Emploi est chargé de la conciliation sociale dans les chemins de fer et qu'une demande de désignation d'un conciliateur social peut être formulée par les dirigeants des sociétés du rail ou la Commission paritaire. M. Peeters a toutefois soutenu jeudi que la loi n'organisait pas la saisine d'un conciliateur. "Dans l'intervalle, il convient de cesser de jeter de l'huile sur le feu en menaçant d'adopter des mesures excessives", ajoute le président Elio Di Rupo. Sans le nommer, le PS vise le service minimum que l'accord de gouvernement prévoit d'instaurer à la SNCB et à propos duquel l'Open Vld et la N-VA pressent l'équipe Michel d'agir. "Il serait bénéfique que la SNCB et Infrabel disposent, au plus vite, de leurs plans d'entreprises. Il appartient au gouvernement de donner des perspectives d'avenir aux chemins de fer belges et aux cheminots. La SNCB est confrontée à l'une des pires crises de son existence en raison des mesures d'économies excessives décidées par le gouvernement MR N-VA. L'investissement dans le secteur ferroviaire devrait être une priorité, à la fois pour les voyageurs, pour diminuer la congestion automobile et pour atteindre les objectifs de la COP21", dit encore le PS. D'autres partis de l'opposition ont déjà réclamé une médiation à la SNCB. Jeudi, le comité ministériel restreint n'a pas tranché ce point. Il sera à nouveau abordé vendredi après-midi. (Belga)

Nos partenaires