Grève des gardiens de prison - Les agents pénitentiaires de Mons ont voté pour la grève au finish

22/12/15 à 20:45 - Mise à jour à 20:45

Source: Belga

(Belga) L'assemblée des gardiens de la prison de Mons a voté mardi pour la poursuite au finish de leur mouvement de grève lancé vendredi dernier. Ils avancent quatre revendications et entendent mettre la pression sur le gouvernement.

La poursuite de la grève à la prison de Mons a été votée mardi à l'unanimité par l'assemblée générale des travailleurs. Par cette décision, le personnel pénitentiaire de Mons entend continuer à mettre la pression sur le gouvernement et avance quatre revendications. "Les travailleurs demandent l'oubli du service garanti, l'abandon total de l'économie de 10% en personnel", a indiqué Michel Strady de la CGSP Amio. "Ils demandent également la reconnaissance de la pénibilité du travail d'agent pénitentiaire dans l'optique de leurs pensions et veulent également que le cadre soit respecté. A la prison de Mons, par exemple, le cadre devrait être de 237 travailleurs et de 249 pour un bon fonctionnement et ils ne sont actuellement que 214." Depuis le début du mouvement, selon SudPresse, les policiers et des agents de la protection civile remplacent les gardiens en grève. Les détenus sont maintenus en cellule 24 heures sur 24 et ne peuvent dès lors pas recevoir de visite. "La pression monte chez les détenus, c'est un fait", a encore souligné Michel Strady. "Mais le gouvernement, sur lequel nous mettons à notre tour la pression, sait-il que les agents pénitentiaires risquent leur vie au travail?", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires