Grève : de fortes perturbations attendues mercredi

17/04/15 à 16:03 - Mise à jour à 16:02

Source: Belga

Les services publics devraient être fortement perturbés le mercredi 22 avril à la suite de l'appel à la grève générale lancé par le syndicat socialiste CGSP, même si le mouvement n'est pas suivi par la CSC et la CGSLB à deux exceptions près. La CSC-Transcom a en effet annoncé qu'elle couvrirait les travailleurs de la SNCB et de bpost qui souhaitent se joindre au mouvement.

Grève : de fortes perturbations attendues mercredi

© BELGA

Les transports publics devraient être quasiment à l'arrêt mercredi. "Depuis qu'un deuxième syndicat a annoncé son soutien au mouvement, nous nous attendons à de très fortes perturbations sur l'ensemble du réseau", indique la porte-parole de la SNCB. "Aucun train ne devrait circuler en direction de Bruxelles. Seules quelques petites lignes rurales devraient être épargnées", précise-t-elle.

La SNCB rappelle également aux voyageurs que la grève débutera dès mardi 22h00. "Ce soir-là, il est conseillé aux voyageurs de prendre au plus tard un train dont l'heure d'arrivée est prévue avant 22h00. La circulation des trains suivants ne sera pas garantie." A Bruxelles, la Stib s'attend également à de fortes perturbations sur son réseau. Comme l'action n'est couverte que par un seul syndicat, il est difficile d'évaluer l'ampleur du mouvement, indique-t-on du côté de la société bruxellois de transports.

Une équipe sera mobilisée dès 06h00 du matin pour informer au mieux les voyageurs, via l'application mobile, le site internet et la ligne de contact 070/23.20.00. En Wallonie et en Flandre, les réseaux TEC et De Lijn devraient également être paralysés par la grève.

Cette grève concerne l'ensemble des services publics. Mercredi, le courrier ne devrait pas être distribué, d'autant plus que la CSC-Transcom, a, dans ce cas-ci, exprimé son soutien au mouvement lancé par la CGSP. Les enseignants affiliés au syndicat socialiste ne devraient pas donner cours. On s'attend également à des services tournant au ralenti dans les administrations communales et les CPAS. Des parcs à conteneurs seront également fermés. Enfin, certains policiers et pompiers seront également en grève. Des piquets de grève sont également prévus par la CGSP. Thierry Bodson, secrétaire général de l'interrégionale wallonne de la FGTB, a d'ailleurs appelé le 1er avril dernier ses affiliés à rejoindre la CGSP sur ces barrages.

Le syndicat socialiste dénonce notamment les économies menées dans les services publics par le gouvernement fédéral et les gouvernement régionaux avec, pour conséquences, une hausse de la charge de travail et un manque d'investissements. Il déplore aussi les attaques contre les statuts et pensions des fonctionnaires.

La CSC Services publics, la CSC Transcom et les centrales de l'enseignement du syndicat chrétien ont pour leur part indiqué qu'elles ne participeraient pas à la grève générale. La CSC annonce vouloir donner "toutes ses chances à la concertation sociale", mais prévient qu'elle continuera à exercer un pression importante sur le gouvernement fédéral dans les prochaines semaines. Le syndicat libéral a également prévenu qu'un grève générale n'était pas à l'ordre du jour dans son chef.

En savoir plus sur:

Nos partenaires