Grève dans les prisons: plusieurs actions envisagées à Liège

09/05/16 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Belga

(Belga) Les audiences du tribunal de première instance de Liège sont fortement impactées par les grèves qui se déroulent dans les différentes prisons du pays. Plusieurs avocats envisagent d'introduire des requêtes contre l'État belge et dénoncent l'impossibilité d'assister correctement leurs clients.

Grève dans les prisons: plusieurs actions envisagées à Liège

Grève dans les prisons: plusieurs actions envisagées à Liège © BELGA

Les audiences du tribunal correctionnel sont principalement affectées par les mouvements de grève car les détenus ne sont plus transférés vers le palais de justice. Les magistrats procèdent aux reports des affaires avec détenus, sauf quand les avocats acceptent de représenter leurs clients. Seuls les détenus concernés par un dossier important ont été transférés lundi avec beaucoup de retard. "Il n'est pas concevable de préparer une audience sans pouvoir rencontrer les clients. Les détenus sont pris en otages. Je refuse que les dossiers soient examinés dans de telles conditions", a indiqué Me Serge Mascart. Cet avocat déposera une requête de mise en liberté, en raison des conditions actuelles de détention, pour un client détenu depuis 7 mois. Son prochain dossier prévu devant la cour d'assises d'Arlon, dont l'audience préliminaire se déroule cette semaine, devrait aussi subir les conséquences de cette grève. Plusieurs avocats prévoient de déposer des requêtes unilatérales contre l'État belge dans les prochains jours, comme d'autres l'ont fait la semaine dernière. L'initiative revient aussi parfois aux juges d'instruction. "Dans certains dossiers, ils libèrent désormais les détenus car les enquêtes n'avancent plus. Les enquêteurs, les psychologues et les avocats ne peuvent plus accéder aux détenus qui vivent dans des conditions inhumaines. C'est une honte", a confirmé Me Xavier Montiel-Corte. (Belga)

Nos partenaires