Grève dans les prisons: on est au bout des possibilités, selon le ministre Borsus

29/05/16 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Belga

(Belga) Le gouvernement n'a plus rien à proposer aux gardiens de prison en grève, a fait comprendre dimanche le ministre fédéral Willy Borsus (MR) sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" (RTL-TVi).

Grève dans les prisons: on est au bout des possibilités, selon le ministre Borsus

Grève dans les prisons: on est au bout des possibilités, selon le ministre Borsus © BELGA

"Je pense qu'on est au bout des possibilités au niveau du gouvernement", a déclaré M. Borsus, en rappelant que des négociations avec les syndicats des agents pénitentiaires étaient en cours depuis plus d'un mois. Mercredi, les syndicats et le ministre de la Justice, Koen Geens, ont abouti à un protocole d'accord qui comprend notamment l'engagement de 480 statutaires supplémentaires, dont 386 agents pénitentiaires. C'est 75 de plus que ce qui figurait dans le protocole du 6 mai, accepté en Flandre mais rejeté par les syndicats francophones. En 2016, chaque agent pénitentiaire sur le départ sera donc remplacé jusqu'à ce que le cadre atteigne 7.075 équivalents temps plein (contre 7.241 en 2014), a indiqué M. Geens à l'issue de la négociation. Le mouvement de grève touche les prisons wallonnes et bruxelloises. Les agents d'Andenne et de Dinant ont déjà rejeté le protocole. D'autres votes sont attendus lundi. (Belga)

Nos partenaires