Grève dans les prisons - Le gouvernement a pris en compte les infrastructures, prison par prison

09/06/16 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Belga

(Belga) L'accord conclu avec les syndicats est le fruit d'"une concertation sur l'ensemble du pays, qui a porté non seulement sur des engagements mais également sur une analyse des infrastructures, prison par prison", a indiqué jeudi le Premier ministre Charles Michel, rejetant l'argument de la CGSP et de la CSC selon lequel le protocole est calqué sur la situation en Flandre.

Grève dans les prisons - Le gouvernement a pris en compte les infrastructures, prison par prison

Grève dans les prisons - Le gouvernement a pris en compte les infrastructures, prison par prison © BELGA

Les deux syndicats reprochent à Charles Michel de s'être comporté en "Premier ministre des Flamands". Interrogé à l'issue du conseil des ministres, le chef du gouvernement a rappelé que l'accord avait également été signé par le SLFP, "pendant francophone". Le gouvernement a effectué une analyse globale des infrastructures pénitentiaires dans le pays. Il s'agit d'une analyse "pas seulement communautaire, il existe des différences selon les établissements et cette spécificité a été très largement prise en compte", a-t-il souligné. L'accord social est intervenu le 30 mai avec le ministre de la Justice Koen Geens. Il a été signé par les représentants flamands des syndicats chrétien et socialiste ainsi que par le syndicat libéral, largement minoritaire dans le sud du pays. (Belga)

Nos partenaires