Grève dans les prisons - La police et l'armée toujours en renfort dans les prisons francophones

31/05/16 à 13:06 - Mise à jour à 13:06

Source: Belga

(Belga) Des agents de la police fédérale et des militaires sont encore présents dans plusieurs prisons francophones afin de remplacer les gardiens en grève, a indiqué mardi l'administration pénitentiaire à l'agence Belga. Des policiers sont également déployés dans les prisons flamandes en raison des actions menées dans les services publics.

Grève dans les prisons - La police et l'armée toujours en renfort dans les prisons francophones

Grève dans les prisons - La police et l'armée toujours en renfort dans les prisons francophones © BELGA

D'après l'administration pénitentiaire, des policiers fédéraux sont présents dans près de dix prisons francophones tandis qu'une cinquantaine de militaires sont déployés à Lantin (environ 20), Forest (18), Tournai (8), Namur (5) et Andenne (5). Il est cependant trop tôt pour constater une évolution de la situation depuis l'accord conclu lundi entre quatre syndicats des gardiens de prison (SLFP, ACV, ACOD et VSOA) et le ministre de la Justice Koen Geens, précise Kathleen Van De Vijver, porte-parole de l'administration pénitentiaire. "Les actions menées ce mardi ne nous permettent pas de tirer des conclusions. Nous espérons constater des différences dans les prochains jours." En Flandre, 56 agents de la police ont également été déployés dans plusieurs prisons afin de remplacer les gardiens qui suivent la grève dans les secteurs publics. La situation s'est par ailleurs apaisée dans la prison de Saint-Hubert (Luxembourg), ajoute l'administration pénitentiaire. La police fédérale était intervenue lundi soir car vingt-cinq détenus avaient refusé de réintégrer leurs cellules. (Belga)

Nos partenaires