Grève dans les prisons - La mission des militaires prolongée jusqu'à la fin de la semaine prochaine

18/05/16 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

Source: Belga

(Belga) La mission des militaires dans les prisons concernées par la grève des agents pénitentiaires est planifiée jusqu'à la fin de la semaine prochaine, sauf en cas de règlement du conflit social, a indiqué mercredi Gilles Van Oosthuijze, dirigeant responsable du SLFP Défense, à l'agence Belga.

Grève dans les prisons - La mission des militaires prolongée jusqu'à la fin de la semaine prochaine

Grève dans les prisons - La mission des militaires prolongée jusqu'à la fin de la semaine prochaine © BELGA

Le 8 mai, le comité ministériel restreint a décidé de réquisitionner l'assistance de l'armée afin de "fournir un soutien humanitaire supplémentaire dans les prisons" touchées par la grève. Selon Gilles Van Oosthuijze, 120 militaires du groupement MP (Military police, police militaire, ndlr) et de l'unité de Spa sont engagés pour remplacer le personnel pénitentiaire manquant. Cette mission ne devait initialement durer que 48 heures mais l'armée ne quittera les prisons que lorsque sa présence ne sera plus nécessaire. "Le ministre Geens a trouvé un moyen de maintenir la pression sur les organisations syndicales pour les faire craquer", déplore Gilles Van Oosthuijze. "Il doit maintenant trouver un consensus entre le gouvernement et le personnel des prisons."Les militaires n'ont pas le droit de refuser la mission du gouvernement car ils ne disposent pas du droit de grève mais ils sont "choqués" par la "situation catastrophique" dans les prisons, ajoute le dirigeant du SLFP Défense. "Beaucoup d'acteurs confirment un désinvestissement dans les organes de sécurité et de justice. Il est temps que le gouvernement prenne des décisions fortes, cela fait des années que le personnel travaille dans des conditions épouvantables." La mission de l'armée dans les prisons n'a pas d'échéance précise, ajoute le cabinet du ministre de la Défense. La police fédérale évalue les renforts nécessaires et décidera à quel moment elle n'a plus besoin de l'aide de l'armée. (Belga)

Nos partenaires