Grève dans les prisons - Environ 200 personnes devant la prison de Lantin mercredi matin

11/05/16 à 12:47 - Mise à jour à 12:47

Source: Belga

(Belga) Une action de sensibilisation était organisée mercredi matin en front commun syndical à Liège. Les agents pénitenciers de la prison de Lantin et de l'EDS de Paifve se sont rejoints à Lantin vers 09h00 avant de défiler vers l'arsenal de Rocourt. Ils étaient environ 200 pour rencontrer symboliquement les militaires qui ont été envoyés en renfort par le gouvernement fédéral.

Grève dans les prisons - Environ 200 personnes devant la prison de Lantin mercredi matin

Grève dans les prisons - Environ 200 personnes devant la prison de Lantin mercredi matin © BELGA

La manifestation, purement symbolique, des agents pénitenciers de Lantin et Paifve s'est déroulée dans le calme mercredi matin. Un premier cortège escorté par la police a quitté Paifve pour la prison de Lantin vers 08h30. Vers 10h00, les 200 personnes mobilisées arrivaient à l'arsenal de Rocourt où ils ont rencontré le corps de la garde, qui avait été prévenu. Stéphane Streel, secrétaire régional CGSP AMIO, insiste sur la sérénité dans laquelle tout cela s'est déroulé. "Nous avons rencontré le permanent militaire et nous avons pu lui expliquer que nous ne sommes pas contre les militaires, mais qu'ils n'ont rien à faire dans les prisons. Ils doivent travailler dans leur caserne et nous, dans les espaces pénitenciers. Ils nous comprennent mais sont sous les ordres du Premier ministre et de Koen Geens. Il est grand temps que le fédéral prenne ses responsabilités", a-t-il affirmé. Le bilan principal qui a été tiré de cette manifestation est la confirmation de la mobilisation des affiliés CGSP, même au bout de dix-sept jours. Le mouvement syndical réclame un arrêt complet de la rationalisation, de conserver de manière illimitée les congés préalables à la pension et de maintenir le cumul des jours de maladie. "Koens Geens n'a plus les cartes en mains. Il est allé au bout des négociations avec le budget qu'il avait" ajoute Stéphane Streel. Une prochaine manifestation des agents pénitenciers sera organisée mardi 17 mai à Bruxelles. Il est prévu que les manifestants fassent un arrêt devant les bureaux du MR pour remettre un cahier revendicatif à Charles Michel. "Nous avons une volonté claire de négocier. Les agent devront se positionner par rapport aux protocoles rédigés à l'issue des différentes négociations. Mais à l'heure actuelle, ils ont l'intention de ne rien lâcher." a ajouté le secrétaire régional de la CGSP. (Belga)

Nos partenaires