Grève dans les prisons - Des gardiens de prison manifestent devant le domicile de Daniel Bacquelaine

04/05/16 à 09:02 - Mise à jour à 09:02

Source: Belga

(Belga) Un cortège d'une septantaine de gardiens de prison s'est rendu tôt mercredi matin au domicile du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR) à Chaudfontaine. Le ministre les a ensuite reçus à la maison communale afin d'écouter leurs doléances.

Grève dans les prisons - Des gardiens de prison manifestent devant le domicile de Daniel Bacquelaine

Grève dans les prisons - Des gardiens de prison manifestent devant le domicile de Daniel Bacquelaine © BELGA

La police confirme qu'une délégation de gardiens a manifesté son mécontentement devant l'habitation du ministre. L'action s'est déroulée dans le calme et aucun incident n'est a signalé. Pascal Dessouroux, président de la délégation CSC à l'établissement de Paifve, explique que le ministre Bacquelaine a été sollicité afin de répondre à des questions liées aux pensions. Premièrement, dans le cadre du dossier concernant les congés préalables. Alors qu'un accord avait été conclu, ce dossier sera renégocié en 2019. Selon le syndicaliste, "il est ridicule de renégocier tous les deux ans des accords qui ont déjà fait l'objet de longues discussions". Pascal Dessouroux ajoute qu'une partie de leurs revendications portaient aussi sur la pénibilité de la fonction. Le Comité national des pensions est en train de vérifier la possibilité d'une nouvelle gradation et d'une mise en parallèle avec d'autres corps de métier. Selon le syndicaliste, l'âge légal de départ fixé à 65 ans est inadéquat, argumentant que le métier est pénible et stressant. "Notre profession et nos conditions de travail font qu'après 60 ans, certaines interventions se révèlent dangereuses", insiste-t-il. Le ministre s'est montré réceptif aux revendications des gardiens tout en regrettant de ne pouvoir se prononcer dans l'état actuel des choses. Une délégation est en route pour une réunion à Bruxelles au cabinet du ministre de la Justice à 11h00 et une autre rencontre est prévue à 13h30 entre les responsables syndicaux néerlandophones et francophones. (Belga)

Nos partenaires