Grève dans les prisons - 480 détenus autorisés à recevoir des visites ce week-end à la prison de Saint-Gilles

03/06/16 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Belga

(Belga) Ce week-end, quelque 480 détenus sur les 720 que compte la prison de Saint-Gilles seront autorisés à recevoir la visite de leurs proches, a indiqué vendredi la porte-parole de l'administration pénitentiaire, Kathleen Van De Vijver. Les visiteurs devront s'inscrire par téléphone. Entre-temps, deux tiers du personnel de la prison bruxelloise ont repris le travail. "La situation est en voie de se normaliser", a ajouté Mme Van De Vijver.

Grève dans les prisons - 480 détenus autorisés à recevoir des visites ce week-end à la prison de Saint-Gilles

Grève dans les prisons - 480 détenus autorisés à recevoir des visites ce week-end à la prison de Saint-Gilles © BELGA

Après cinq semaines de grève, 480 détenus de la prison de Saint-Gilles pourront recevoir la visite de leurs proches. Ils en ont été informés par écrit jeudi soir. "La situation à Saint-Gilles est en passe de se normaliser, ce qui permet d'organiser à nouveau des visites", affirme la porte-parole de l'administration pénitentiaire, selon qui les premières visites auront lieu samedi et dimanche. "Les membres des familles qui souhaitent visiter leurs proches en prison ce week-end peuvent s'inscrire dès ce vendredi par téléphone". Des visites seront également possibles les mardi 7 et jeudi 9 juin. "Les inscriptions commenceront lundi, après une évaluation des visites du week-end", poursuit Mme Van De Vijver. Les visiteurs sont toutefois priés de ne pas emmener de vêtements pour les détenus. Entre-temps, deux tiers des 70 membres du personnel de la prison de Saint-Gilles ont repris le travail. "Ce qui fait que les douches, les coups de téléphone et les sorties préau sont à nouveau autorisées". Seuls certains membres du personnel francophone continuent de se croiser les bras. Le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a conclu un accord lundi avec quatre des six syndicats du secteur pénitentiaire en vue de trouver une solution au mouvement de grogne qui agite les prisons depuis plus d'un mois. Si la CSC et la CGSP-AMIO sont toujours en grève, les syndicats flamands et le syndicat libre francophone SLFP ne soutiennent plus les actions des gardiens. (Belga)

Nos partenaires