Grève aux TEC Hainaut

21/05/10 à 09:22 - Mise à jour à 09:22

Source: Le Vif

Le mouvement de grève annoncé jeudi par le personnel des TEC Hainaut au dépôt de Mons-Bassins se confirme et semble s'étendre à d'autres dépôts. Le mouvement annoncé devrait durer 24 heures et toucher toutes les lignes de la zone Mons-Borinage, Hauts-Pays, Quiévrain, Soignies, Centre, Binche.

Grève aux TEC Hainaut

© Belga

"Nous n'avons enregistré que 2 sorties sur 17 ce vendredi matin", a confirmé la porte-parole des TEC Hainaut. "Il nous est pour l'heure impossible de dire si le mouvement continuera pendant 24 heures comme annoncé jeudi."

A l'origine du mouvement d'humeur des chauffeurs du dépôt de Mons-Bassins, l'agression, jeudi matin, d'un des leurs par un automobiliste à Jemappes. "Le mouvement est réellement venu des chauffeurs eux-mêmes et les syndicats les ont tout de suite soutenus", a précisé le délégué CGSLB de Mons. "Pour l'heure, un seul bus est sorti de Mons-Bassins et un seul du dépôt de Casteau, ce qui veut dire que la grève commence à toucher d'autres dépôts. Celuid'Eugies serait également solidaire."

L'auteur de l'agression interpellé L'agresseur du chauffeur de bus a été interpellé jeudi dans la soirée par la zone de police Mons-Quévy.

"Nos services ont tout mis en oeuvre pour aller vite", a précisé le porte-parole de la zone de police. "Selon les premiers témoignages, les recherches se sont d'abord orientées vers une personne de Soignies. Il s'est avéré que c'était une fausse piste. Nos policiers ont donc dû refaire les devoirs d'enquête, proposer à nouveau des panels photos aux témoins."

Finalement, le suspect, un homme de Saint-Ghislain de 42 ans, a été identifié et appréhendé jeudi dans la soirée. Il est passé aux aveux et sera présenté au magistrat vendredi matin.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires