Grève à Radio France, les antennes perturbées

29/06/16 à 20:32 - Mise à jour à 20:32

Source: Belga

(Belga) Une partie du personnel de Radio France a suivi un mouvement de grève mercredi à l'appel de cinq syndicats pour protester contre "la stratégie de l'entreprise", perturbant les antennes, notamment celles de France Info et France Inter. Dans un communiqué, les organisations syndicales CFDT, CFTC, CGT, SUD et UNSA ont appelé "les salariés de Radio France à manifester leur attachement aux missions de service public et leur défiance vis à vis de la direction de Radio France et à la politique menée en cessant le travail le 29 juin 2016 de 0H00 à minuit".

Grève à Radio France, les antennes perturbées

Grève à Radio France, les antennes perturbées © BELGA

Selon la direction de Radio France, la grève a été suivie par 8,71% du personnel (278 grévistes). Cette grève intervient deux jours après un premier mouvement social très suivi à France Bleu pour dénoncer la baisse des moyens alloués au réseau. Selon le SNJ, plus de 90% des journalistes avaient arrêté le travail lundi. Selon la direction de Radio France, 48,87% des salariés (toutes catégories confondues) du réseau avaient suivi la grève. "En raison d'un appel à la grève par plusieurs organisations syndicales portant sur les difficultés budgétaires et la défense de l'emploi à Radio France, nous ne sommes pas en mesure de diffuser l'intégralité de nos programmes habituels", prévenait mercredi un message à destination des internautes posté sur le site de Radio France. Des messages similaires étaient diffusés à l'antenne de France Inter et France Info. Dans leur communiqué, les syndicats dénoncent notamment les suppressions de postes à France Bleu, "la baisse inquiétante du nombre de concerts et la quasi disparition des émissions élaborées sur France Musique", "la pollution des antennes par la publicité de plus en plus envahissante", "la création de la chaîne publique d'information (CPI) dans le contexte budgétaire actuel" ou encore "un chantier coûteux, qui menace toujours et encore les activités et les conditions de travail". (Belga)

Nos partenaires