Grève à la SNCB - Trafic pratiquement nul en Wallonie, les perturbations s'étendent en Flandre

26/05/16 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Source: Belga

(Belga) Alors que le trafic est pratiquement nul en Wallonie, les perturbations s'étendent progressivement en Flandre, indique le gestionnaire de l'infrastructure ferroviaire, à la mi-journée. Une réunion entre les syndicats et la direction de HR Rail a été convoquée à 11h00 pour tenter de désamorcer le conflit social.

Grève à la SNCB - Trafic pratiquement nul en Wallonie, les perturbations s'étendent en Flandre

Grève à la SNCB - Trafic pratiquement nul en Wallonie, les perturbations s'étendent en Flandre © BELGA

En Wallonie, "selon le dernier état des lieux, trois trains sur huit circulent entre Namur et Arlon, trois sur 16 entre Charleroi et Bruxelles et un sur deux dans le sens Bruxelles-Liège. Par contre, le trafic est à l'arrêt entre Liège et la dorsale wallonne (Namur, Charleroi, Mons) et entre Tournai et Bruxelles", précise le porte-parole d'Infrabel, Frédéric Sacré. Le changement d'équipes doit avoir lieu à 14h00. "La situation pourrait donc encore évoluer", ajoute-t-il. Les perturbations atteignent par ailleurs le nord du pays, où le service était relativement bien assuré jeudi matin. "Sur les lignes Ostende-Bruxelles et Bruxelles-Anvers, seule la moitié des trains circule. En Campine (Herentals, Aarschot, Lierre), c'est un train sur trois", précise encore Infrabel. Il est conseillé aux voyageurs qui doivent prendre le train de bien se renseigner. Les trains internationaux Thalys (Paris-Amsterdam-Cologne) affichaient, eux, des retards de 15 minutes, tandis que les Eurostar pour Londres circulaient normalement, selon les sites internet des deux entreprises. Le personnel des ateliers de la SNCB a observé un arrêt de travail spontané mercredi matin afin de protester contre la décision de HR Rail d'appliquer une mesure diminuant les jours de crédit des cheminots, sorte de jours de récupération, dans le cadre de l'augmentation de la productivité demandée par le gouvernement. Quelques heures plus tard, le syndicat chrétien CSC-Transcom et son homologue socialiste CGSP-Cheminots ont appelé l'ensemble du personnel, y compris les conducteurs et les contrôleurs à cesser le travail pour une durée indéterminée à partir de mercredi à 22H00. Leurs pendants flamands n'ont en revanche pas appelé à faire grève, ce qui explique la différence de situation entre le nord et le sud du pays. (Belga)

Nos partenaires