Grève à la SNCB - Les syndicats prudents à l'entame d'une énième réunion

16/06/16 à 11:23 - Mise à jour à 11:23

Source: Belga

(Belga) Les représentants syndicaux se sont montrés prudents à l'entame d'une nouvelle réunion ce jeudi à 10h avec les directions des chemins de fer belges. Le front commun syndical y fera connaître sa préférence pour l'une des propositions soumises par les directions, "avec une variante plus acceptable". "Le résultat sera de toute façon mauvais", a déploré Michel Abdissi, président de la CGSP Cheminots.

"Je suis prudent, méfiant, à force de venir dans cette maison. On ne vient pas ici de gaieté de coeur", a-t-il dit devant le siège de HR Rail, l'employeur juridique du personnel de la SNCB et d'Infrabel. "J'ai reçu un mandat pour limiter la casse. La décision finale sera prise lors de la prochaine commission paritaire nationale fin juin", a-t-il ajouté. Les négociations visent à mettre un terme au conflit social déclenché fin mai par une circulaire de HR Rail diminuant les jours de crédit des cheminots, sorte de jours de récupération. Le front commun syndical a indiqué mercredi qu'il accepterait la suppression du jour férié extralégal du 15 novembre dès 2016 ainsi que, à partir de 2017, la diminution d'un jour de crédit par 28 jours calendrier d'absence pour maladie et la suppression du jour férié extralégal du 2 novembre. Les syndicats ont privilégié une solution qui affecte tous les cheminots de la même manière, ont expliqué la CGSP Cheminots et la CSC Transcom. Les syndicats vont aussi tenter de limiter la portée des sanctions contre les grévistes et d'obtenir un moratoire sur les mesures de productivité envers le personnel jusque début 2019. (Belga)

Nos partenaires