Grève à la SNCB - La FEF demande aux établissements de l'enseignement supérieur d'être tolérants

26/05/16 à 13:38 - Mise à jour à 13:38

Source: Belga

(Belga) A la suite de l'appel à la grève sur le rail, la Fédération des Etudiants francophones (FEF) dénonce l'impact que ces actions vont avoir sur la session d'examens et demande aux établissements de l'enseignement supérieur de ne pas pénaliser les étudiants.

Grève à la SNCB - La FEF demande aux établissements de l'enseignement supérieur d'être tolérants

Grève à la SNCB - La FEF demande aux établissements de l'enseignement supérieur d'être tolérants © BELGA

Face à cette "déclaration soudaine et l'inquiétude des étudiants, la FEF demande notamment aux syndicats une information suivie au jour le jour quant à l'évolution du mouvement de grève", indique-t-elle jeudi dans un communiqué, alors que les syndicats CSC-Transcom et CGSP-Cheminots ont appelé le personnel du rail à mener une grève "au finish". Pour la FEF, qui pointe du doigt "le fait que HR-Rail ait pris de nouvelles mesures tout en sachant qu'elles provoqueraient la colère des travailleurs, et ce sans motif justifiant de le faire en pleine session d'examens", ce qui importe "c'est de s'organiser afin que les choses se passent au mieux pour les étudiants". La Fédération "a donc pris contact avec ses différents conseils étudiants afin d'agir avec eux auprès des directions d'établissements pour limiter au maximum les désagréments subis par les étudiants". Elle propose également à ces derniers de mettre en place des initiatives de solidarité telles que des solutions d'hébergement à proximité des campus, du co-voiturage, etc. Les syndicats CGSP-Cheminots et CSC-Transcom ont lancé un appel à la grève mercredi pour protester contre la décision de HR-Rail, la société qui emploie juridiquement le personnel des chemins de fer, d'appliquer une mesure diminuant les jours de crédit des cheminots, sorte de jours de récupération, dans le cadre de l'augmentation de la productivité demandée par le gouvernement. Contestant cette décision, les syndicats ont appelé le personnel à mener une grève jusqu'à ce que la direction propose des alternatives concrètes. (Belga)

Nos partenaires