Grève à la prison de Saint-Gilles

15/05/12 à 09:02 - Mise à jour à 09:02

Source: Le Vif

Une grève a été entamée lundi soir à la prison de Saint-Gilles et se poursuit aujourd'hui, les gardiens pénitentiaires observant un service de nuit, a indiqué mardi Michel Jacobs, secrétaire général de la CGSP-Prisons. "Le nombre de détenus a à nouveau explosé alors qu'un tiers de la nouvelle aile seulement est occupé", regrette-t-il.

Grève à la prison de Saint-Gilles

© Image Globe

744 détenus sont actuellement admis à la prison saint-gilloise alors qu'un maximum a été établi à 740, en ce compris l'occupation entière de la nouvelle aile. Cette dernière a été inaugurée lundi dans l'après-midi par la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom.

Une assemblée générale a eu lieu ce matin à 06h00, lors de laquelle les syndicats ont souligné que les autorités avaient donné un chiffre qu'elles ne respectaient à nouveau pas. "Nous attendons, de manière structurelle, une solution à cette surpopulation carcérale endémique. Cette solution doit impliquer tous les acteurs de la Justice. Il ne s'agit pas uniquement de construire des nouveaux bâtiments", selon Michel Jacobs.

Aucune fin à la grève n'a été annoncée par le syndicat socialiste. "On sait quand on commence mais jamais quand on termine", a conclu le secrétaire général.

Le service n'est pas perturbé

Les agents pénitentiaires de la prison de Saint-Gilles mènent depuis mardi 6h une grève du zèle et ralentissent le travail, selon la CGSP Prison. La direction assure, quant à elle, que le service n'est pas perturbé.

Mardi matin, une assemblée générale des agents pénitentiaires se tenait. "Comme la limite établie était dépassée, nous avons décidé de mener une grève du zèle et un ralentissement du mouvement", explique Laurent Lardinois. "Nous demandons simplement que l'administration respecte ses engagements. Une fois que nous serons redescendus sous la limite des 740 détenus, nous reprendrons le travail tout-à-fait
normalement", ajoute-t-il.

Du côté de la direction, Christophe Deneve, adjudant à la prison de Saint-Gilles, affirme quant à lui que "le service se passe tout-à-fait normalement". Aucun représentant de la CSC n'était joignable ce mardi matin pour clarifier la situation.

Une nouvelle assemblée générale des travailleurs se déroulera à 14h.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires