Greenpeace place une bannière au siège de l'AFCN pour dénoncer ses liens avec Electrabel

28/06/16 à 13:40 - Mise à jour à 13:40

Source: Belga

(Belga) Six activistes de l'organisation Greenpeace ont placé vers 6h00 mardi matin une bannière avec le slogan "AFCN 80% sponsored by Engie". L'ONG tient ainsi à dénoncer les liens entre l'agence et Engie/Electrabel, alors que le directeur de l'agence passe plus tard dans la journée en Commission au Parlement.

Greenpeace place une bannière au siège de l'AFCN pour dénoncer ses liens avec Electrabel

Greenpeace place une bannière au siège de l'AFCN pour dénoncer ses liens avec Electrabel © BELGA

"L'AFCN n'est indépendante ni économiquement, ni politiquement, ni structurellement dénonce aujourd'hui Greenpeace", estime Greenpeace selon qui "l'agence fédérale de contrôle nucléaire, censée être un gendarme indépendant, est en fait payée à plus de 75% directement par Engie/Electrabel pour le seul contrôle des centrales nucléaires". "Si l'agence avait fait fermer les réacteurs fissurés et n'avait pas renouvelé le permis d'utilisation des deux plus vieux, elle aurait perdu l'an dernier plus de 8 millions d'euros, sur un chiffre d'affaire de 26,1 millions d'euros", avance encore Greenpeace. Du côté de l'AFCN, on estime que cette information n'a rien de neuf. "Il est exact que l'agence est financée par les titulaires des licences et accréditations. C'est même inscrit sur notre site internet", indique la porte-parole Ine Wenmaekers qui assure que cela n'entache en rien l'indépendance de l'institution et n'a pas influencé la décision de prolongation de la durée de vie des centrales. "Nous ne donnons d'ailleurs qu'une autorisation technique, c'est le gouvernement qui en définitive décide", poursuite Ine Wenmaekers. (Belga)

Nos partenaires