"greennominations": Ecolo surfe sur le concept des "neknominations"

02/03/14 à 11:30 - Mise à jour à 11:30

Source: Le Vif

Après le buzz des vidéos de "neknominations" (défier ses amis à boire de l'alcool) et de "smartnominations" (faire une bonne action), Écolo surfe sur la vague avec les "greennominations". Le principe : expliquer aux internautes pourquoi voter Écolo le 25 mai prochain, dans des capsules de 30 secondes.

"greennominations": Ecolo surfe sur le concept des "neknominations"

© Capture d'écran YouTube

C'est Baptiste Erkes, attaché de presse Écolo en charge du parlement bruxellois, qui a donné le coup d'envoi ce vendredi via une vidéo postée sur Youtube et Facebook, accompagnée du hashtag #greennominations.

Depuis plusieurs semaines, les vidéos de "neknominations" mettent en scène sur le web des jeunes et des ados invitant trois personnes de leur entourage à boire d'une traite un verre d'alcool. Ce "jeu" très controversé et décrié à l'échelle mondiale a littéralement contaminé les réseaux sociaux. D'autres personnes ont par la suite détourné le concept à travers les vidéos de "smartnominations", qui consistent à réaliser une bonne action avant d'inviter trois autres personnes à en faire de même.

À présent, Écolo exploite ce concept à des fins électorales. "Des candidats ou militants Écolo expliqueront dans des petites vidéos d'une trentaine de secondes pourquoi ils voteront Écolo aux prochaines élections, ou pourquoi ils seront candidats sur une liste Écolo, ou encore un point du programme qui leur est cher", explique Baptiste Erkes dans sa capsule. "Et après cela, ils nomineront à leur tour trois personnes, soit candidates, soit militantes Écolo, pour leur demander de faire la même chose."

Le degré de réponses des militants et la visibilité des capsules mises en ligne déterminera si l'opération se mue ou non en coup de com' contagieux. Ce n'est toutefois pas son ambition première à en croire Baptiste Erkes. "Je ne sais pas du tout si le concept va fonctionner. L'objectif n'est pas de faire le buzz. C'est simplement une manière de motiver les troupes Écolo pour cette campagne électorale et de créer un élan collectif."

En cas de flop intégral, on pourra au moins se poser des questions sur la motivation et la cohésion réelle des candidats.

Christophe Leroy

Nos partenaires