Grèce: les réfugiés refusent de rester dans les camps

03/03/16 à 17:13 - Mise à jour à 17:13

Source: Belga

(Belga) Les réfugiés arrivant en Grèce refusent de rester dans les camps installés à travers le pays et "se précipitent" à la frontière avec la Macédoine espérant "aller le plus tôt possible" vers le nord de l'Europe, a indiqué jeudi le ministre grec de la Protection du citoyen.

Grèce: les réfugiés refusent de rester dans les camps

Grèce: les réfugiés refusent de rester dans les camps © BELGA

"Il y a un vrai problème, la situation est très difficile: ces gens sont désespérés et ils essaient de profiter de tout moyen pour traverser la frontière greco-macédonienne et aller vers l'Europe du nord", a dit Nikos Toskas sur la télévision publique Ert. Alors que le gouvernement grec "a mobilisé l'ensemble de la machine de l'Etat, l'armée, les municipalités" et "installé de nombreux camps dans le nord du pays ainsi que dans d'autres régions et près d'Athènes", les réfugiés "se précipitent à Idomeni (le dernier village grec dans le nord près de la frontière avec la Macédoine) pour pouvoir entrer à Skopje", a expliqué le ministre. La Macédoine est le premier pays sur la route des Balkans empruntée par les migrants pour rejoindre les pays de l'Europe du nord après leur arrivée en Grèce via la Turquie. Plus de 10.000 personnes sont actuellement bloquées côté grec à Idomeni espérant traverser la frontière alors que la Macédoine à l'instar de certains pays de l'ouest des Balkans et de l'UE, a décidé de limiter considérablement le nombre de migrants entrant sur son territoire. "Ces gens ne sont pas encore convaincus que les frontières sont en fait fermées", a dit M. Toskas en rappelant que depuis mardi seulement 500 personnes ont été autorisées à traverser la frontière. (Belga)

Nos partenaires