Grèce: 26 personnes arrêtées pour trafic présumé d'antiquités

04/10/16 à 22:43 - Mise à jour à 22:44

Source: Belga

(Belga) Vingt-six personnes ont été arrêtées mardi lors d'une opération policière à travers la Grèce, soupçonnées d'appartenir à un réseau international de trafic d'antiquités, a-t-on appris de source policière du port de Patras en Péloponnèse.

Vingt Grecs et six étrangers figurent parmi les personnes arrêtées, selon la police qui n'a pas précisé pour le moment la nationalité de ces derniers. Quinze autres personnes sont recherchées, accusées d'appartenir à ce même réseau, selon la même source. Les policiers ont découvert des statues antiques dissimulées dans un puits près du village de Neméa en Péloponnèse. Selon les premières informations, les membres présumées de ce réseau envoyaient les antiquités à des ventes aux enchères au Royaume-Uni, en Allemagne et en Autriche. Le réseau était reparti en trois groupes: le premier effectuait des fouilles illégales, le deuxième évaluait les prix des objets mis au jour, dont de nombreuses pièces de monnaie antiques, et le troisième contactait des gens intéressés à acheter les antiquités en Grèce ou à l'étranger. (Belga)

Nos partenaires