Gouverneur, le fait du prince

14/07/16 à 14:23 - Mise à jour à 14:34

Source: Le Vif/l'express

Plus particratique que le choix d'un gouverneur, tu meurs. Un chouia de transparence, serait-ce trop demander ? Ecolo lance une piste. Sans illusion.

Ils se comptent pile-poil sur les doigts des deux mains. De vilaines rumeurs circulent sur leur compte : on les dit potiches, pantouflards, planqués, recasés. Un poste de gouverneur de province ? " Un parachute doré pour rossignols décatis ", a un jour osé Olivier Maingain, le président de DéFI.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires