Gouvernements : le PS et le cdH au pouvoir en Wallonie, alliés au FDF à Bruxelles

05/06/14 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Le Vif

Le PS et le cdH s'allieront en Wallonie en vue de négocier la formation d'un gouvernement régional, a-t-on appris jeudi à bonnes sources. A Bruxelles, ils s'allieront aux mêmes fins avec le FDF, a-t-on appris à bonnes sources. Le FDF pourrait également rejoindre les socialistes et les centristes en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Gouvernements : le PS et le cdH au pouvoir en Wallonie, alliés au FDF à Bruxelles

© Image Globe

Un accord aurait été trouvé ce jeudi entre le PS et le cdH pour former le gouvernement Wallon. Ils seraient rejoints à Bruxelles par les FDF. Le MR devrait donc passer cinq années de plus dans l'opposition au niveau régional.

Les deux présidents du PS, Elio Di Rupo et Paul Magnette, ont bouclé mercredi leur tour de consultations après les élections de dimanche en recevant les partenaires sociaux. Jeudi, en fin d'après-midi, le porte-parole du parti a annoncé la tenue d'une conférence de presse au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Ecolo : "coalition centriste du passé" Ecolo a critiqué jeudi la décision du PS d'ouvrir des négociations avec le cdH en vue du former une coalition en Région wallonne, ainsi qu'avec les centristes et le FDF à Bruxelles. "Le PS écarte donc la possibilité de constituer de nouvelles majorités progressistes et visionnaires. Au contraire, en optant pour ce scénario, le PS fait le choix de coalitions centristes du passé", ont réagi jeudi les Verts, rappelant notamment la majorité PS-CDH au pouvoir entre entre 2004 et 2009.

Les écologistes ajoutent qu'ils attendront de "manière vigilante" le résultat des négociations qui vont s'ouvrir en vue de la rédaction d'accords de majorité.

"Les politiques qui seront mises en place ces 5 prochaines années ne pourront subir le même sort que les politiques fédérales et se limiter à un dogmatisme budgétaire sans vision pour nos Régions et injustes pour nos citoyens", estiment les Verts.

Et de rappeler l'importance des défis qui attendent, selon eux, les futures majorités: chômage des jeunes, boom démographique, mobilité dans les villes et les campagnes, réforme de la gouvernance, déploiement des énergies renouvelables, isolation des logements pour diminuer la facture énergétique des citoyens, survol de Bruxelles, etc. Le tout à régler dans un contexte budgétaire qui restera difficile, souligne Ecolo.

Nos partenaires