Godinne : la dernière locomotive évacuée ce lundi

21/05/12 à 13:44 - Mise à jour à 13:44

Source: Le Vif

Les équipes spécialisées évacueront ce lundi la dernière locomotive de 120 tonnes qui obstrue les voies depuis l'accident ferroviaire du 11 mai dernier, à Godinne.

Godinne : la dernière locomotive évacuée ce lundi

© Image Globe

Les deux trains de levage munis de deux grues de 100 tonnes ainsi que le wagon surbaissé sont arrivés sur le lieu de l'accident ce lundi matin. "L'opération devrait prendre la journée", explique un porte-parole d'Infrabel.

Les équipes de la SNCB placent actuellement des sangles en dessous et autour de la locomotive afin que cette dernière ne se casse pas en deux lors de l'opération de levage. "Pendant ce temps, les équipes d'Infrabel posent des pylônes caténaires et s'avancent dans les travaux préparatoires de rectification des voies", ajoute le porte-parole.

Lorsque la locomotive sera évacuée, les équipes d'Infrabel finaliseront les travaux sur la voie A et débuteront le remplacement des rails de la voie B.

Ce lundi, les élèves de l'école communale de Godinne et les internes et les élèves du collège Saint-Paul ont repris les cours, après une semaine d'interruption.

Plus de 350 demandes d'indemnisation

Le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel a traité durant ce week-end 350 demandes d'indemnisation de riverains qui ont été formulées depuis le jeudi de l'Ascension, lors duquel les bureaux de l'administration communale d'Yvoir ont été exceptionnellement ouverts afin de permettre aux riverains de se procurer une composition de ménage nécessaire pour être indemnisés.

"Sur les 350 demandes, environ 220 dossiers sont partis à l'indemnisation ce qui veut dire que les virements bancaires seront bientôt effectués. Chaque personne touchera 500 euros. Nos équipes ont travaillé tout le week-end afin de vérifier les dossiers et s'assurer que les personnes habitaient bien dans le périmètre de sécurité de 500 mètres qui a été installé après l'accident", explique un porte-parole d'Infrabel.

Ce dernier a ajouté que ces indemnisations n'étaient pas définitives. Les personnes qui estiment avoir été plus lourdement préjudiciées devront encore patienter pour une éventuelle indemnisation supplémentaire.

Le collectif de riverains se réunira mardi

Le collectif de riverains se réunira avec ses avocats et quatre hommes politiques locaux ce mardi soir dès 19h00 à la salle du tir à l'arc, à Godinne. Le volet juridique de l'accident sera évoqué.

"Cette réunion sera à double sens. Nous expliquerons aux riverains les différentes possibilités de l'action juridique ainsi que la gestion du dossier par le parquet de Dinant. Nous pourrons ensuite questionner les hommes politiques sur tous les points qui concernent cette catastrophe", explique Luc Balleux, avocat à l'origine de la constitution du collectif de riverains.

Luc Balleux a d'ailleurs rencontré le procureur du Roi de Dinant faisant fonction lundi matin. Il ressort de cette rencontre que le parquet a décidé de ne pas confier le dossier à un juge instruction.

Deux experts ont toutefois été désignés afin de déterminer les circonstances de l'accident ainsi que les responsabilités pénales. "Le but est d'expliquer ces éléments aux riverains et de savoir de quelle manière ils veulent déposer plainte", conclut l'avocat.

Les autorités communales d'Yvoir, elles, se réuniront mercredi matin à l'administration communale. "Nous déciderons de la procédure à suivre pour l'après catastrophe en matière juridique. Nous déposerons une plainte mais nous devons avant cela reprendre contact avec Infrabel", explique le bourgmestre d'Yvoir Charles Paquet.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires