Glyphosate - La Commission promet plus de transparence dans les études scientifiques

12/12/17 à 16:51 - Mise à jour à 16:53

Source: Belga

(Belga) La Commission européenne proposera plus de transparence dans la confection des études scientifiques utilisées ensuite pour évaluer l'innocuité des substances telles que le glyphosate, a-t-elle promis mardi en réponse à l'initiative citoyenne européenne (ICE) réclamant l'interdiction de la substance active présente dans de nombreux herbicides.

"La Commission partage pleinement l'idée selon laquelle la transparence des évaluations scientifiques et des prises de décision est essentielle pour asseoir la confiance dans le système réglementaire relatif à la sécurité des aliments", souligne-t-elle dans un communiqué de presse. "Il est indispensable de conserver et d'améliorer une évaluation scientifique solide, transparente et indépendante." Le commissaire européen à la Sécurité alimentaire, Vytenis Andriukaitis, présentera dès lors au printemps une proposition législative pour rendre les études scientifiques plus transparentes, en rendant par exemple leurs données brutes accessibles au public. Mais concernant la demande principale des citoyens européens - l'interdiction pure et simple du glyphosate -, la Commission renvoie la balle aux Etats membres "responsables de l'autorisation, de l'utilisation et/ou de l'interdiction des produits à base de glyphosate sur leur territoire". Elle s'appuie également sur les études affirmant que la substance n'est pas cancérigène et sur le soutien des Etats membres - qui ont approuvé la décision à une courte majorité - pour renouveler pour cinq ans l'autorisation du glyphosate. (Belga)

Nos partenaires