Gleeden pas condamné pour son affiche qui dérange

29/02/12 à 17:40 - Mise à jour à 17:40

Source: Le Vif

Le Jury d'éthique publicitaire (JEP) a estimé ce mercredi "ne pas devoir formuler de remarques" à l'égard de la publicité de Gleeden, le site de rencontres extra-conjugales, dont le slogan "contrairement à l'antidépresseur, l'amant ne coûte rien à la sécu" avait provoqué l'émoi à Bruxelles et en Wallonie, la semaine dernière.

Gleeden pas condamné pour son affiche qui dérange

© info.catho.be

Au total, le JEP a reçu une cinquantaine de plaintes depuis le début de l'affichage, lundi de la semaine passée. Dans son jugement remis ce mercredi, "en tenant compte des arguments de l'annonceur et des plaignants", il stipule avoir "d'emblée noté que la publicité litigieuse fait la promotion d'un site de rencontres extra-conjugales. En effet, la mention suivante figure notamment sur l'affiche soumise à l'appréciation du Jury: "Gleeden.com - le 1er site de rencontres extra-conjugales pensé par des femmes. Le Jury a constaté que le service proposé (site de rencontres extra-conjugales) présente un lien évident avec l'adultère et est, à ce titre, susceptible de poser question sur le plan éthique ou moral, comme en atteste le contenu des nombreuses plaintes. Néanmoins, le Jury entend rappeler qu'il ne ressort pas de sa compétence de se prononcer sur la nature, la qualité ou la pertinence d'un produit ou d'un service mais bien sur la publicité qui est susceptible d'en être faite." Et, "après avoir examiné le slogan de la publicité en question, le Jury a estimé qu'il est difficile de faire la promotion d'un tel service (site de rencontres extra-conjugales) sans faire la moindre référence - directe ou indirecte - à l'adultère." Or, "si le Jury ne peut se prononcer sur la référence à l'adultère en tant que telle, il a néanmoins estimé que la manière dont il y est fait allusion dans le slogan présente un caractère de second degré manifeste." Conclusion : le JEP "a donc estimé ne pas devoir formuler de remarques à l'égard de cette publicité qui n'enfreint aucune disposition légale ou autodisciplinaire, compte tenu du service dont elle fait la promotion et dont on suppose qu'il est légalement mis sur le marché, compte tenu de la dépénalisation de l'adultère."

Les plaintes émanaient uniquement de Bruxelles et de Wallonie (Gleeden n'a pas fait campagne en Flandre). Elles sont l'oeuvre de personnes, individuelles, et non d'associations. Le Jury ayant tranché en première instance et une instance d'appel existant depuis 2008 au sein-même du JEP, les plaignants peuvent se pourvoir en appel et obtenir que l'affaire y soit examiné s'ils peuvent avancer de nouveaux arguments.

Pour trancher, le JEP s'est basé sur le code d'éthique des professionnels de la publicité. Le code d'éthique prévoit par exemple qu'une pub doit être "décente", c'est-à-dire respecter les convenances. Et ces convenances sont établies en fonction de la culture du pays concerné. Restait à définir si l'infidélité est contraire à nos convenances ? "On assiste, d'un côté, à une dédramatisation de la sexualité", analyse Jean-Claude Kaufmann, sociologue ; elle est banalisée, débarrassée de son aspect transgressif : elle serait un loisir comme les autres. Et de l'autre, les individus rêvent très fort à l'amour avec un grand A et à l'engagement. Cela présuppose la fidélité. D'ailleurs, lorsque l'on sonde les individus, on note des réponses hallucinantes. A la question "Comment réagiriez-vous à l'infidélité de votre partenaire ?", une majorité d'entre eux répondent qu'ils prendraient leurs cliques et leurs claques, sans même entamer une discussion avec leur partenaire ! On est ici dans une déclarative imaginaire, il est donc logique que ce genre de campagne choque. En d'autres termes, l'infidélité, c'est léger quand ça se passe dans le lit des autres, mais dès qu'on touche à vos draps c'est bouleversant."

La polémique ne semble pas nuire à Gleeden. Le site, lancé en 2009, attire les internautes et annonce 50 000 abonnés en Belgique. "Les gens dénigrent l'infidélité mais s'inscrivent en cachette", affirme Hélène Antier, responsable communication chez Gleeden. Sur ses 1 1 100 000 membres dans 159 pays - chiffres livrés par le site -, on compte sur le podium européen la France et l'Italie... Vient ensuite la Belgique.

Gleeden se dirige à présent vers la communication vidéo, avec une nouvelle campagne diffusée dans les salles de cinéma : à l'occasion de la sortie du film Les Infidèles, avec Jean Dujardin et Gilles Lellouche, vous visionnez la pub Gleeden avant le film.

Soraya Ghali et Thierry Fiorilli

Nos partenaires