Gestion de Néo: "une tempête dans un verre d'eau"

13/12/17 à 20:01 - Mise à jour à 20:01

Source: Belga

Le rapport de la Cour des Comptes ne révèle aucun manquement majeur dans la gestion de Neo, l'opérateur mis sur pied par la Ville de Bruxelles et la Région bruxelloise pour gérer leurs intérêts dans le projet de redéploiement du plateau du Heysel, a affirmé mercredi le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort, interrogé en commission du parlement bruxellois. Pour M. Vervoort, il s'agit d'"une tempête dans un verre d'eau".

Gestion de Néo: "une tempête dans un verre d'eau"

© BENOIT DOPPAGNE/Belgaimage

Selon le ministre-président, la scrl NEO s'est soumise à la cour des comptes "dans un souci de sérieux et de transparence totale" alors que l'ordonnance régionale n'assortissait ce contrôle "d'aucune obligation". Ce premier contrôle de la Cour est favorable à la scrl.

"En toute transparence et en pleine collaboration" avec la Cour, des mesures immédiates ont été prises pour rencontrer ses observations. Ainsi, les cartes de crédit nominalement attribuées au CEO Henri Dineur ont été retirées. D'après M. Vervoort, celui-ci a agi en toute bonne foi, ignorant qu'au sein de la scrl, il devait se considérer comme un mandataire public.

Dans le même contexte, ce statut impose également de publier la liste des voyages effectués. NEO s'est engagés à le faire avec effet rétroactif.

Un autre élément pointé concerne les marchés publics. Les principes de concurrence et de transparence dans la procédure n'ont pas toujours été respectés, a noté la Cour des Comptes, notamment dans le cadre de la fusion avec EXCS ou pour des tâches de consultance.

D'après Rudi Vervoort, NEO a hérité des droits et obligations de la société EXCS et donc également des contrats avec ses sous-traitants tels que les bureaux d'avocats et des consultants techniques. L'avis de la Cour diffère de celui du cabinet d'avocats qui avait été consulté à l'époque, et qui estimait que les contrats de consultance passés par EXCS étaient susceptibles d'être repris par NEO.

Depuis l'automne 2017 un nouveau marché public a eu lieu pour la désignation d'un partenaire juridique. Pour les marchés des consultants techniques, suite à l'avis de la Cour et en concertation avec celle-ci, il a été convenu de relancer ces marchés dans un délai raisonnable permettant de respecter les procédures. NEO a jusqu'au mois de juillet 2018 pour se mettre en ordre.

Nos partenaires