Gérard Deprez: "Olivier Maingain a un agenda caché"

22/06/11 à 08:16 - Mise à jour à 08:16

Source: Le Vif

Gérard Deprez est président du MCC, une composante du MR au même titre que le FDF. Il critique son collègue Olivier Maingain, indiquant qu'il a un agenda caché: en s'opposant à la ligne de parti de Charles Michel, il souhaiterait en fait faire capoter la mission d'Elio Di Rupo en diabolisant la N-VA.

Gérard Deprez: "Olivier Maingain a un agenda caché"

© Belga

Gérard Deprez, le président du Mouvement des citoyens pour le changement (MCC), composante du MR, estime qu'Olivier Maingain, président du FDF, ne veut pas d'un accord institutionnel mais poursuit un objectif précis: faire capoter la mission d'Elio Di Rupo lorsqu'il déposera ses conclusions, indique-t-il dans une interview au Soir mercredi.

Gérard Deprez affirme que le FDF est dans une logique de cartellisation, définissant sa ligne et ne gardant que les listes et les intérêts électoraux en commun. "Les prises de position de M. Maingain montrent qu'il conteste l'autorité de Charles Michel: il dit que la ligne n'est pas celle de son parti", relève-t-il. "C'est une déclaration de guerre! Je ne sais pas comment le qualifier autrement." Pour le président de la composante MCC, Olivier Maingain a pour volonté d'établir une sorte de cordon sanitaire contre la N-VA, en la définissant comme un partenaire non fréquentable aux yeux de tous les francophones. "Il entreprend une opération de fascisation de la N-VA. Compte tenu de la position de la N-VA sur l'échiquier flamand et du fait que les autres partis flamands ne peuvent pas négocier sans elle, cela vise à empêcher tout aboutissement positif des négociations."

Gérard Deprez affirme qu'Olivier Maingain "joue avec la fin de la Belgique à des fins purement électoralistes".

Avec Belga

Nos partenaires