Génocide: le Rwandais Ntaganzwa comparaît pour la première fois à Kigali

04/04/16 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Belga

(Belga) Le génocidaire rwandais présumé Ladislas Ntaganzwa, arrêté en décembre en RDC puis transféré en mars au Rwanda, a comparu pour la première fois lundi devant un juge à Kigali, s'abstenant de plaider coupable ou non des crimes qui lui sont imputés.

Génocide: le Rwandais Ntaganzwa comparaît pour la première fois à Kigali

Génocide: le Rwandais Ntaganzwa comparaît pour la première fois à Kigali © BELGA

Ancien maire de Nyakizu (sud-est du Rwanda), il était jusqu'à son arrestation un des neuf génocidaires présumés encore recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), créé pour juger les responsables du génocide de 1994 qui, selon l'ONU, a fait 800.000 morts, principalement Tutsi. Lors de l'audience, le procureur du tribunal de Nyarugunga à Kigali a détaillé les cinq charges pour l'instant retenues contre M. Ntaganzwa, 53 ans : il est accusé de "génocide", "d'incitation directe et publique à commettre le génocide", de "massacres", d'"extermination" et d'avoir orchestré le viol de plusieurs femmes. "Je m'abstiens", a répondu M. Ntaganzwa au juge qui lui demandait s'il souhaitait plaider coupable ou non coupable des crimes dont il doit répondre. Une date d'ouverture de procès n'a pas encore été déterminée. L'audience de lundi était en outre destinée à discuter du maintien en détention de l'accusé pour 30 jours supplémentaires. Une décision est attendue mercredi. (Belga)

Nos partenaires