Génocide arménien - Mahinur Ozdemir estime que les droits de la défense ont été violés

15/12/15 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Belga

(Belga) La députée bruxellosie et conseillère communale de Schaerbeek, Mahinur Ozdemir, dont l'exclusion du cdH a été confirmée lundi par le Bureau du parti, a estimé mardi que les droits de la défense, dans ce dossier n'avaient pas été respectés. Elle a répété qu'elle n'excluait pas d'entamer une action en justice "pour faire toute la lumière sur cette affaire".

Génocide arménien - Mahinur Ozdemir estime que les droits de la défense ont été violés

Génocide arménien - Mahinur Ozdemir estime que les droits de la défense ont été violés © BELGA

Disant avoir appris avec consternation par les médias la confirmation de son exclusion par le cdH après le recours qu'elle avait introduit à la suite de nombreux vices de procédures, et qui avait été reconnu comme recevable par le centre démocrate Humaniste, Mme Ozdemir a précisé qu'elle affirme depuis toujours qu'elle "n'a jamais eu de propos négationnistes et que ces accusations n'ont pas pu être rapportées". Selon elle, la procédure, telle qu'elle est prévue par les statuts du parti, n'a à nouveau pas été respectée. Dans le cadre de son recours, elle n'a pas pu se défendre, comme l'article 89 le prévoit, devant le Bureau politique qui n'a ni pris en compte ses explications, ni motivé sa décision. "Les droits fondamentaux de la défense ont été manifestement violés en contradiction avec les valeurs démocratiques et humanistes défendues par le cdH", a ajouté Mahinur Ozdemir faisant part de sa conviction que "l'accusation calomnieuse d'avoir nié le génocide arménien n'est qu'un faux prétexte pour écarter une mandataire politique qui porte un foulard". (Belga)

Nos partenaires