Génocide arménien : les Verts et le cdH proposent d'amender le texte "ambigu" de la majorité

01/06/15 à 18:28 - Mise à jour à 19:10

Source: Belga

Les écologistes ont proposé lundi d'amender le texte soumis par la N-VA au nom de la majorité à propos du génocide arménien. La proposition de résolution ne demande en effet pas explicitement au gouvernement belge de reconnaître ce génocide.

Génocide arménien : les Verts et le cdH proposent d'amender le texte "ambigu" de la majorité

Benoit Hellings (Ecolo) © Belga

La résolution considère que "l'année 2015 marque le centième anniversaire du génocide arménien dans l'Empire ottoman" et fait référence à la résolution sénatoriale de 1998 reconnaissant que les événements qui se sont produits à cette époque doivent être "considérés" comme un génocide.

Elle demande au gouvernement de "rendre hommage à la mémoire des victimes innocentes arméniennes", de "participer à la commémoration du centenaire du génocide arménien" (dont la cérémonie officielle a eu lieu le 24 avril en l'absence d'un membre du gouvernement belge), de "condamner tous les cas de crimes contre l'humanité et génocides, et de réprouver fermement toute tentative négationniste", de "rendre hommage à la mémoire des victimes innocentes de tous les génocides et crimes contre l'humanité", d'"encourager la Turquie à profiter de l'occasion (...) pour reconnaître le génocide arménien", etc. "Il faut arrêter les petit jeux politiques. Le génocide arménien doit être reconnu au plus vite par le gouvernement belge.

Dans la résolution que le député N-VA Peter De Rover nous propose de cosigner, cette exigence est vague et ambigüe car elle permet plusieurs interprétations. C'est la raison pour laquelle nous avons proposé une amendement demandant au gouvernement de reconnaître clairement le génocide arménien", souligne le député Benoît Hellings (Ecolo). "Il faut en finir avec la tactique du crocodile: 'grande gueule' quand il s'agit d'annoncer une résolution et 'petit bras' dès qu'il s'agit de donner du corps au contenu des textes législatifs", a-t-il ajouté tandis que son collègue Wouter De Vriendt (Groen) épingle "la énième résolution N-VA écrite par le cabinet Reynders et qui ne veut brusquer personne".

Les Verts rappellent le précédent de la résolution sur la reconnaissance de l'Etat palestinien dont les conditions sont tellement strictes qu'elles rendent de facto très compliquée toute reconnaissance.

Le cdH s'interroge sur le texte abscons de la majorité

Le député Georges Dallemagne (cdH) s'interroge sur le texte de la majorité qui témoigne à ses yeux d'un manque singulier de courage politique à propos de la reconnaissance du génocide arménien.

"Je ne comprends pas l'exercice auquel se livre la majorité. C'est une résolution qui n'est pas claire alors que le sujet impose d'être clair. On a besoin aujourd'hui d'un peu de courage politique et pas de langue de bois ou d'un texte abscons", a déclaré le député interrogé par l'Agence Belga.

Selon "Le Soir", le texte de la majorité -qui vise la "commémoration" du centenaire du génocide arménien- ne sera sans doute pas déposé avant les vacances parlementaires et ne viendrait donc en Commission qu'après la rentrée pour être voté à la fin de l'année ou au début de l'année prochaine.

M. Dallemagne s'interroge sur la longueur de ce délai alors que, dit-il, le problème est clair et les historiens se sont exprimés clairement sur la question. "Cette année est celle du centenaire du génocide. Ce serait choquant de voter un texte l'an prochain. Cela n'aurait aucun sens", regrette M. Dallemagne.

Le député cdH proposera d'amender le texte afin que le parlement et le gouvernement belges reconnaissent le génocide arménien.

En savoir plus sur:

Nos partenaires