Génocide arménien: la manifestation pro turque tolérée à Schaerbeek, interdite à Bruxelles

21/05/15 à 18:03 - Mise à jour à 21:26

Source: Belga

Le bourgmestre de Schaerbeek, Bernard Clerfayt a décidé jeudi "de ne pas autoriser mais de tolérer" le rassemblement pro turc annoncé pour samedi sur le territoire de sa commune. La manifestation sera interdite sur le territoire de la Ville de Bruxelles, a indiqué jeudi soir son bourgmestre, Yvan Mayeur (PS), interrogé par l'agence Belga.

Génocide arménien: la manifestation pro turque tolérée à Schaerbeek, interdite à Bruxelles

© Belga

La plate-forme des Belgo-turcs a annoncé mercredi une manifestation qui devrait avoir lieu ce samedi 23 mai de 13h00 à 15h00 à la Gare du Nord, à Bruxelles et qui, selon ses organisateurs, concerne les polémiques sur le génocide arménien.

Bernard Clerfayt, le bourgmestre FDF de Schaerbeek a été informé positivement par les forces de police au sujet de cette manifestation. "Aucune information ne permet de penser que ce meeting pourrait troubler l'ordre public", a justifié le bourgmestre par voie de communiqué. " S'il devait en être autrement dans les heures ou les jours qui suivent, le bourgmestre prendra les dispositions nécessaires ", précise-t-il.

De manière générale, rappelle ensuite Bernard Clerfayt, " l'autorisation sollicitée auprès d'un bourgmestre pour organiser une manifestation n'entraîne pas son adhésion aux mots d'ordre de la manifestation. Il n'intervient pas en tant qu'autorité morale ou politique. Le seul champ de sa décision relève du maintien de l'ordre public, puisque l'article 26 de la Constitution garantit le droit d'expression (même d'opinions détestables). En l'occurrence ici, je n'autorise pas cette manifestation. Mais je n'ai pas d'arguments relatifs au maintien de l'ordre m'autorisant à l'interdire. "

Liberté d'expression

Le Bourgmestre ajoute dans son communiqué "comprendre parfaitement les personnes qui pourraient s'émouvoir d'une telle manifestation". Il conclut: "Je n'ai malheureusement pas d'autre solution que de tolérer une telle manifestation sur mon territoire sauf aller à l'encontre du principe de la liberté d'expression. Ceux qui trouveront cette situation insupportable doivent s'adresser au législateur fédéral et aux partis politiques qui ont refusé d'inscrire la question arménienne dans la loi belge comme c'est le cas pour le génocide juif".

Interdite à Bruxelles

Le rassemblement est toléré sur le territoire de la commune mais à condition qu'il respecte des conditions strictes imposées à ce genre de meeting et notamment qu'il n'y soit proféré aucune insulte envers des autorités publiques. Aucune parole, aucun écrit contraire à la loi sur le racisme, la xénophobie et l'antisémitisme n'y sera non plus toléré.

Par contre, la manifestation sera interdite sur le territoire de la Ville de Bruxelles, a indiqué jeudi soir son bourgmestre, Yvan Mayeur (PS), interrogé par l'agence Belga. A priori, le rassemblement prévu à deux pas du territoire de la Ville de Bruxelles devrait rester statique, si l'on en croit l'annonce de la plate-forme et la demande reçue par la commune de Schaerbeek. Le bourgmestre de la Ville a souligné qu'il n'accordait nullement son blanc seing à un éventuel déplacement des manifestants sur le territoire de la commune centrale de la Région-capitale.

Nos partenaires