Geert Bourgeois s'inquiète de l'influence d'Erdogan sur certaines écoles en Flandre.

18/08/16 à 15:17 - Mise à jour à 15:17

Source: Afp

Le ministre-président flamand Geert Bourgeois s'est dit particulièrement inquiet d'une campagne d'intimidation émanant de la mouvance liée au président turc Recep Tayyip Erdogan à l'égard de certaines écoles turques en Flandre. Il a appelé jeudi les parents d'élève à ne pas plier face aux menaces.

Geert Bourgeois s'inquiète de l'influence d'Erdogan sur certaines écoles en Flandre.

© Belgaimage

Plusieurs parents d'élèves des collèges Lucerna, liés au mouvement de l'ex-imam Fettulah Gülen, qu'Ankara présente comme l'instigateur du coup d'Etat qui a échoué à la mi-juillet, ont décidé de retirer leurs enfants de ces écoles après des menaces. Le ministre-président flamand a rappelé jeudi qu'il avait déjà demandé à Ankara de ne pas importer les problèmes turcs en Flandre. "Aujourd'hui, je constate pourtant que cela se produit. Des parents sont mis sous pression et menacés, avec comme conséquence qu'un certain nombre ont décidé de retirer leurs enfants des collèges Lucerna. Cela ne peut naturellement pas se produire", a-t-il réagi. M. Bourgeois (N-VA) demande à la justice d'examiner si des faits répréhensibles ont été commis. "Il convient d'appliquer les règles en vigueur ici, nous ne pouvons tolérer qu'elles ne soient pas respectées", a-t-il commenté.

En savoir plus sur:

Nos partenaires