Geert Bourgeois : le roi, la loi, mes libertés

26/05/16 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Le Vif/l'express

Déjà absent de l'hommage au Parlement au lendemain des attentats de Bruxelles, le ministre-président flamand Geert Bourgeois (N-VA) est arrivé en retard à la cérémonie au palais royal, dimanche 22 mai.

Geert Bourgeois : le roi, la loi, mes libertés

© BELGA

"Pour ne pas devoir saluer le roi ?", interroge, acerbe, un diplomate néerlandophone sur sa page Facebook, poursuivant : "Ce n'est pas seulement le signe d'un manque flagrant de respect à l'égard des victimes et du chef de l'Etat, mais aussi de son déni absolu de la Constitution et de sa place dans le système fédéral belge."

Déjà, lors du premier incident, les chefs de l'opposition au parlement flamand avaient critiqué l'attitude de l'éminence N-VA, celui de Groen faisant part de "son incompréhension face à cette absence à l'heure où le pays avait besoin d'unité". Sans doute le cadet des soucis du sieur Bourgeois.

En savoir plus sur:

Nos partenaires