Geens s'interroge sur la soutenabilité budgétaire d'une baisse de l'impôt des sociétés

31/01/16 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Belga

(Belga) Le ministre de la Justice, Koen Geens (CD&V), se demande si le budget sera en mesure de soutenir une diminution de l'impôt des sociétés telle que la propose le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA). Il ne pose pas de veto mais juge étrange le moment choisi par son collègue.

Geens s'interroge sur la soutenabilité budgétaire d'une baisse de l'impôt des sociétés

Geens s'interroge sur la soutenabilité budgétaire d'une baisse de l'impôt des sociétés © BELGA

"C'est un peu un contre-temps qu'exécute le ministre Van Overtveldt, une figure difficile en musique", a déclaré le ministre CD&V sur le plateau de VTM. En 2014, le prédécesseur de M. Van Overtveldt aux Finances avait déjà proposé de revoir le taux de l'Isoc mais n'avait pas reçu le soutien des autres partis. En 2015, de longues discussions ont eu lieu sur le "tax shift". "Je n'ai rien entendu à propos d'une diminution de l'impôt des sociétés", a expliqué M. Geens. "Je ne sais pas si nous pourrons maintenant nous permettre cette diminution d'impôt. Ce genre de ballon d'essai n'est dès lors pas utile. Le ministre des Finances doit surtout faire en sorte qu'il y ait des recettes. Nous verrons inévitablement lors du contrôle budgétaire s'il faut encore faire des économies quelque part", a ajouté le ministre. Samedi, le vice-Premier ministre CD&V, Kris Peeters, a accueilli froidement la proposition. "C'est estimé à 3,5 milliards. Où allons-nous trouver l'argent?", a-t-il demandé. Le ministre des Finances suggère de réformer l'impôt des sociétés en introduisant, à côté du système existant, un taux tournant entre 20 et 22%, mais sans mécanisme de déduction fiscale, ressort-il d'une interview qu'il a accordée samedi au quotidien l'Echo. (Belga)

Nos partenaires