Gaia part en croisade contre l'importation de viande chevaline

09/04/10 à 18:04 - Mise à jour à 18:04

Source: Le Vif

L'ASBL militante de défense des animaux, Gaia, lance une nouvelle campagne d'information sur l'importation de viande chevaline. Les animaux sous-alimentés sont transportés puis abattus dans des conditions qui ne respectent pas les normes internationales.

Gaia part en croisade contre l'importation de viande chevaline

© Belga

L'association Gaia propose une nouvelle investigation dans laquelle elle révèle les circonstances extrêmes d'élevage, de transport et d'abattage des chevaux en Amérique latine. Une vidéo tournée au Mexique et au Brésil relate le parcours de chevaux faméliques de leur ferme à l'abattoir.

Les chevaux manquent de nourriture, d'eau et d'ombre, dans des pays ou les températures montent à grande vitesse. Puis vient le moment du transport, chaotiques. Les animaux sont entassés, parfois dans des camions à deux étages malgré les interdictions. Certains n'ont même plus la force de monter. L'abattage se fait également dans des conditions qui ne répondent pas aux normes internationales. Ils ne procèdent pas à un évanouissement préalable de l'animal avant de le tuer.

Ce sujet touche particulièrement les entreprises belges car quatre d'entre elles alimentent le marché européen. Avec Chevideco, Equinox, Multimeat et Velda, la Belgique est même considérée comme la plaque tournante de ce marché. Johanne Mielcarek, chargée de campagne chez Gaia, confirme le rôle de ces compagnies et affirme que "les entreprises belges sous-traitent les transporteurs sur place, et possèdent quelques abattoirs au moins au Mexique et au brésil".

Les sociétés belges ont importé 33 000 tonnes de viande chevaline en 2007, en provenance du Brésil, du Mexique, d'Uruguay, d'argentine et des Etats-Unis. 26 000 tonnes ont été ensuite réexportées. Michel Vandenbosche, le président de l'ASBL Gaia, demande aux supermarchés belges de "ne plus commercialiser de viande chevaline en provenance d'Amérique latine.

Les entreprises réagissent

La Fédération Nationale des Viandes (Fenavian qui représente Equinox, Multimeat et Velda) a réagit à cette vidéo par la voix de son directeur général Koen Vangoidsenhoven. "Je ne peux nier les images de Gaia sur la condition des animaux dans certaines exploitations en Amérique latine, mais ce n'est pas correct de faire une liaison entre cette viande et celle proposée dans les supermarchés belges". Pour M. Vangoidsenhoven l'Union Européenne fait régulièrement des contrôles directement à la sortie des abattoirs.

L'ambassade mexicaine en Belgique devrait lancer une contre-information pour assurer de la qualité de la viande qui quitte son pays. L'opposition sur la production de viande chevaline entre militants de la défense des animaux et les producteurs ne fait que débuter.

Guillaume Bur

La vidéo du reportage de l'ASBL Gaia.

GAIA - Du cheval à l'assiette - enquête 2010

Geüpload door GAIA-TV. - Bekijk hilarische video's over huisdieren.

En savoir plus sur:

Nos partenaires