Fyra : le patron de la SNCB compte bien récupérer l'argent versé

20/01/13 à 15:56 - Mise à jour à 15:56

Source: Le Vif

L'administrateur-délégué de la SNCB, Marc Descheemaecker, a qualifié d'hallucinants les problèmes qu'ont connus la semaine passée les nouveaux trains à grande vitesse "Fyra" qui assurent la liaison entre Bruxelles et Amsterdam.

Fyra : le patron de la SNCB compte bien récupérer l'argent versé

© Belga

"Nous allons prendre des mesures urgentes, y compris vis-à-vis du constructeur", a déclaré M. Descheemaecker sur le plateau de l'émission "De Zevende Dag" (VRT).

Les trois trains commandés par la SNCB pour un montant de 63 millions d'euros n'ont pas encore été livrés. Le conseil d'administration se réunira lundi matin et abordera le dossier. La société de chemins de fer n'exclut pas d'intenter une action en justice contre le constructeur italien AnsaldoBreda pour obtenir réparation du préjudice subi et de casser le contrat, a indiqué la porte-parole de la SNCB.

Le patron de la SNCB n'a pas caché sa colère à l'égard du fabricant. "J'en ai simplement ras-le-bol d'AnsaldoBreda. Quand je vois leurs excuses, je reste bouche bée", a-t-il déclaré.

La SNCB a déjà payé 55% du montant de la livraison en prenant soin de couvrir ses avances par des crédits bancaires. "Je me fais fort, indépendamment de ce qui sera décidé, de récupérer cet argent", a ajouté M. Descheemaecker.

En une semaine, l'administrateur-délégué a changé de ton. Dimanche passé, il faisait encore remarquer qu'il n'y avait pas plus d'annulations sur le Thalys ou l'Eurostar quand ceux-ci furent lancés.

AnsaldoBreda a présenté samedi ses excuses aux Pays-Bas et à la Belgique pour les manquements techniques "inattendus" du train Fyra. Il promet de faire son possible pour résoudre ces problèmes, a-t-il indiqué.

Selon le constructeur, le train à grande vitesse Fyra-V250 a passé tous les tests nécessaires à sa mise en circulation. Les problèmes (difficultés au démarrage et dégâts causés par le gel) survenus sur les rails belges et néerlandais ne s'étaient jamais présentés auparavant.

De son côté, la compagnie néerlandaise des chemins de fer a fait savoir qu'elle suspendait l'achat de nouveaux trains. Elle engagera également la responsabilité du fabricant pour les manquements constatés au niveau du matériel fourni.

Nos partenaires