Fusion UCL-USaint-Louis - "Le scénario d'adossement proposé par l'ULB s'écarte de celui articulé par l'USaint-Louis"

29/09/16 à 21:31 - Mise à jour à 21:32

Source: Belga

(Belga) Sans fermer définitivement la porte à l'offre d'adossement proposée l'ULB, le recteur de l'Université Saint-Louis a laissé transparaître jeudi sa préférence pour la proposition de fusion avec l'UCL.

"Ce scénario (d'adossement proposé par l'ULB) s'écarte de celui articulé par l'équipe rectorale (de l'USaint-Louis)", a commenté jeudi soir Pierre Jadoul lors de la séance de rentrée académique de son université. Il a toutefois confirmé que la proposition de l'ULB serait bel et bien examinée par l'assemblée générale de l'USaint-Louis. Au cours de ce même discours, M. Jadoul a en revanche souligné tous les avantages, à ses yeux, d'un mariage de son établissement avec l'université louvaniste. "L'UCL présente un maximum de complémentarités avec (notre université)", a-t-il dit. Cette offre de fusion "paraît répondre positivement à différents problèmes d'étranglement" rencontrés par l'USaint-Louis, a-t-il complété, pointant aussi des "cultures d'entreprises assez proches". L'UCL et l'USaint-Louis ont annoncé au début de l'été leur projet de fiançailles avec l'objectif de fusionner d'ici la rentrée académique 2017-2018. L'annonce a toutefois suscité une réaction courroucée de l'ULB qui voit d'un mauvais oeil une nouvelle extension de l'UCL en Région bruxelloise, sa zone historique d'influence. Le nouveau recteur de l'ULB, Yvon Englert, a lancé dans la presse cet été une contre-offre publique d'adossement à l'USaint-Louis. Il a également directement adressé cette proposition par courriel aux membres de l'assemblée générale de l'USaint-Louis. Un geste "inélégant", a répété jeudi soir M. Jadoul dans son discours. La cérémonie s'est clôturée par la remise des insignes de Docteur Honoris à l'anthropologue du droit et spécialiste du droit des migrations, Marie-Claire Foblets. (Belga)

Nos partenaires