Fusillade Musée juif: deux des victimes sont des touristes israéliens

25/05/14 à 08:44 - Mise à jour à 08:44

Source: Le Vif

Deux des victimes de l'attaque contre le Musée juif de Belgique, à Bruxelles, qui a fait samedi trois morts et un blessé grave, sont des touristes israéliens. Le parquet va diffuser l'image d'un suspect et demande la collaboration de la population

Fusillade Musée juif: deux des victimes sont des touristes israéliens

© Belga

Le parquet de Bruxelles a annoncé dimanche que la police fédérale diffuserait sur son site web, avant 14H, des images et des photos d'une personne suspectée d'être l'auteur de la fusillade qui a fait trois morts et un blessé grave samedi après-midi au Musée juif de Belgique, à Bruxelles. Le parquet lance un appel à la population pour obtenir des informations sur ce suspect. Selon le parquet, l'auteur a agi seul et était visiblement bien préparé.

Quatre personnes ont été touchées lors d'un fusillade à l'intérieur du Musée juif de Belgique samedi, peu avant 16 heures. Trois personnes ont été tuées. Il s'agit d'un couple de touristes israéliens domiciliés à Tel-Aviv et d'une Française. Une quatrième personne, un homme, est toujours hospitalisée et son état de santé est jugé "très critique".

"Un couple d'Israéliens d'une cinquantaine d'années habitant Tel-Aviv qui faisait du tourisme font partie des victimes", a déclaré le porte-parole Yigal Palmor, sans être en mesure de préciser leur identité. Selon le Musée juif de Belgique, le tueur a également tiré sur le préposé à l'accueil et sur une bénévole, présente sur les lieux. "Nous faisons confiance aux autorités belges, notamment à la justice et à la police pour faire toute la lumière sur ce crime affreux", a souligné le porte-parole.

La fusillade au Musée juif de Belgique est le résultat de "l'incitation à la haine permanente" contre les Juifs et Israël, avait affirmé samedi soir le Premier ministre israélien, Benjamin Netanayhu. "On continue d'entendre des calomnies et des mensonges contre l'Etat d'Israël sur le sol européen alors même que les crimes contre l'humanité et les actes meurtriers commis dans notre région sont systématiquement ignorés", a accusé M. Netanyahu dans un communiqué. "Notre réponse à cette hypocrisie est de toujours établir la vérité et poursuivre une lutte sans répit contre le terrorisme", a ajouté le Premier ministre.

À bord d'une voiture de marque Audi, un homme s'est garé en double file dans la rue des Minimes à hauteur du Musée juif de Belgique. Un passager en est sorti suivi du conducteur qui a déposé deux sacs par terre avant d'ouvrir le feu sur les passants selon la Libre. Il a ensuite pris la fuite à bord de son véhicule. Des passants ont pu prendre note de la plaque d'immatriculation.
La personne arrêtée samedi à la suite de la fusillade, n'est plus entendue comme suspect mais comme témoin, a indiqué samedi soir la porte-parole du parquet de Bruxelles Ine Van Wymersch. Une autre personne a pris la fuite à pied et la police est actuellement à sa recherche. Deux pistes sont étudiées, a ajouté Ine Van Wymersch, porte-parole du parquet bruxellois. Un suspect en voiture a été interpellé plus tôt en fin d'après-midi, sur base des témoignages. Une seconde piste fait état d'une personne qui a pris la fuite à pied. Celle-ci n'est pas encore identifiée. Les images des caméras sont en train d'être exploitées.

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) était à proximité des lieux au moment des faits. C'est lui qui a prévenu les secours. Une dame qui s'enfuyait avec son enfant l'a averti que des coups de feu venaient d'être tirés. "J'ai vu deux personnes à terre dans le hall. J'ai immédiatement appelé les services d'urgence". Il rapporte que plusieurs témoins ont pu décrire les faits. Selon ces derniers, un homme est sorti d'un véhicule en double file, est entré avec deux sacs et a tiré à l'intérieur du musée plusieurs salves de coups de feu. "Quand une agression comme celle-là a lieu à l'intérieur d'un musée juif, vous ne pouvez pas ne pas penser à un acte antisémite, mais avant que le parquet ne puisse se prononcer, une enquête doit avoir lieu", conclut Didier Reynders (MR).

Le niveau de menaces pour les intérêts juifs élevé à son plus haut niveau

Le cabinet de la ministre de l'Intérieur indique samedi que le niveau de sécurité maximal a été décrété sur tous les lieux liés aux intérêts juifs en Belgique. "La décision de relever le niveau de la menace a été prise sur base de toutes les informations dont nous disposons pour le moment", explique-t-on au cabinet de la ministre. Le Premier ministre Elio Di Rupo (PS), la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open VLD), la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet (cdH) et le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) assistent à la réunion de coordination avec les différents services dont le parquet de Bruxelles descendu sur les lieux.

.

Nos partenaires