Fusillade au Texas - Le tireur avait été admis dans un hôpital psychiatrique et suspecté d'agression sexuelle

08/11/17 à 04:29 - Mise à jour à 04:31

Source: Belga

(Belga) L'auteur de la fusillade dans une église au Texas s'est brièvement échappé d'un hôpital psychiatrique du Nouveau Mexique en 2012. La même année, il a eu des ennuis pour avoir tenté d'introduire des armes dans une base militaire américaine et menacé ses supérieurs. Il a aussi été suspecté d'agression sexuelle en 2013 au Texas, rapporte Associated Press, sur base de rapports policiers. Autant de faits qui auraient pu valoir au tireur d'être interdit de possession d'armes.

L'historique de Devin Patrick Kelley, qui a abattu 26 personnes à Sutherland Springs dimanche, fait état de trois opportunités manquées pour empêcher son accès à l'armement, relève Associated Press. L'US Air Force a confirmé mardi que le jeune homme avait été traité dans l'hôpital psychiatrique de Santa Teresa après son jugement par une cour martiale pour des violences envers son épouse à l'époque et leur fils. Le placement dans une institution psychiatrique aurait été un élément suffisant pour refuser à l'intéressé l'accès à l'armement. Un rapport de la police d'El Paso indique aussi que M. Kelley a tenté d'introduire des armes dans la base aérienne militaire d'Holloman au Nouveau Mexique lorsqu'il y était en poste. Dans les deux cas, Devin Patrick Kelley n'a pas été inscrit au registre du Centre national d'information criminelle (NCIC), base de données fédérale qui permet d'évaluer le bagage des acheteurs d'armes potentiels, a confirmé l'US Air Force. Enfin, son nom est aussi apparu dans une enquête pour agression sexuelle en 2013 dans sa ville natale de New Braunfels au Texas. S'il avait été condamné, il lui aurait aussi été interdit d'acquérir des armes. Or son affaire n'a pas été poursuivie après trois mois lorsque M. a quitté le Texas pour le Colorado. L'enquête a alors été classée inactive, mais n'a pas été rouverte lorsque le suspect s'est à nouveau installé au Texas. Après une course-poursuite, l'auteur de la fusillade s'est suicidé non loin de l'église où il a abattu 26 personnes durant le service. (Belga)

Nos partenaires