Fusillade à Orlando - L'Empire State Building éteint ses lumières en hommage aux victimes d'Orlando

13/06/16 à 03:52 - Mise à jour à 03:52

Source: Belga

(Belga) L'Empire State Building a gardé ses lumières éteintes à New York dimanche soir, en hommage aux victimes du massacre d'Orlando, comme il l'avait déjà fait en novembre pour celles de Paris, et en mars pour celles de Bruxelles. Et l'antenne du One World Trade Center s'est illuminée aux couleurs de l'arc-en-ciel.

Le maire Bill de Blasio a annoncé que tous les drapeaux seraient mis en berne dans la plus grande ville américaine, et les mesures de sécurité ont été renforcées par précaution, notamment autour des lieux les plus importants de la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bissexuels et trans), a-t-il précisé. Le massacre d'Orlando (Floride, sud) "n'est pas juste une attaque contre des êtres humains, mais une attaque contre nos valeurs", a-t-il déclaré dans une conférence de presse. Concernant les mesures de sécurité renforcées, il a cependant insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de "menace crédible dirigée contre New York". "Aucune ville au monde n'est mieux préparée pour arrêter le terrorisme, pour arrêter la haine", a-t-il dit. M. de Blasio a également annoncé qu'il participerait lundi soir à un hommage aux victimes d'Orlando devant le Stonewall Inn, bar de New York emblématique de la lutte pour les droits des homosexuels. Plusieurs centaines de personnes se sont déjà rassemblées dimanche après-midi devant l'établissement de Greenwich village, pour montrer leur solidarité, déposant roses, bougies, cartes et bouquets de fleurs sous une pancarte "arrêtez la haine", a constaté l'AFP. Dimanche après-midi, cinq drapeaux arc-en-ciel - symboles de la communauté LGBT - ont par ailleurs été installés sur le balcon du premier étage de la mairie, qui devait également être illuminée aux couleurs de l'arc-en-ciel au coucher du soleil. Et la cérémonie des Tony awards (récompenses du théâtre et du music-hall) qui se tenait à New York, a été dédiée aux victimes d'Orlando. Le massacre qui a fait 50 morts et 53 blessés dans une boite de nuit gay, après qu'un homme armé eut ouvert le feu, a été revendiqué par le groupe Etat islamique. Il a eu lieu deux semaines avant la traditionnelle "Gay pride" de New York qui doit rassembler des milliers de participants et spectateurs. (Belga)

Nos partenaires